vendredi, octobre 23, 2020
Accueil > Actualités > MALI: SOUMAÏLA CISSE AURAIT ETE LIBERE PAR SES RAVISSEURS !

MALI: SOUMAÏLA CISSE AURAIT ETE LIBERE PAR SES RAVISSEURS !

 

Selon, une information recueillies sur Afrique actuelle et signé par un confrère nommé Antoine ce lundi 5 octobre 2020, information également fournie par  Sahara média, l’’ancien Premier ministre malien Soumaïla Cissé, ancien président de la Commission de l’UEMOA et actuel chef de l’opposition serait libre

Cette information que nous publions sans au préalable une réaction  des autorités maliennes et qui est donc à  prendre avec une certaine réserve, est libellée comme suit :

TEXTE PUBLIE PAR AFRIQUE ACTUELLE

C’est une information exclusive livrée par le très réseauté Confidentiel Afrique. Soumaïla Cissé a été libéré ce mardi après la libération par les autorités maliennes d’une centaine de djihadistes.

La libération de Soumaïla Cissé a été faite à Tessalit.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le journaliste sénégalais Barka Bâ de la TFM confirme la nouvelle de la libération de Soumaïla Cissé.

« Selon une source très haut placée avec laquelle je viens de m’entretenir à l’instant, c’est le malien Ahmada Ag Bibi qui serait le principal négociateur qui a obtenu la libération de Soumaila Cisse. Ag Bibi est une figure des rebellions touarègues des années 90 qui avait fini par rejoindre le Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad. Il est réputé être très proche du chef djihadistes Iyad Aghali », écrit-il.

Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la République et la Démocratie au Mali, avait été enlevé le 25 mars alors qu’il battait campagne pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké d’où il est originaire.

Au cours de l’enlèvement, un garde du corps de Soumaïla Cissé sera tué. Il y a eu également deux blessés.

Sahara Médias – Sahara Medias a appris de sources bien informées que le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé a été libéré lundi, en fin de matinée, dans la ville de Tessalit, dans l’extrême nord du pays, après 6 mois de détention.

Selon nos sources, les autorités maliennes ont accueilli l’opposant libéré par ses ravisseurs, après la libération d’une centaine de combattants d’Al Qaida.

Cette libération de l’opposant malien est intervenue après quelques mois de négociations entre les ravisseurs et le gouvernement malien, alors que l’accord conclu prévoit aussi la libération de l’otage français Sophie Pétronin en captivité depuis près de quatre ans.

Il n’y a eu aucun commentaire de la part du gouvernement malien à propos de ces négociations.

kemebrama@hotmail.com

Sources : Afrique actuelle et Sahara média

Laisser un commentaire