samedi, décembre 3, 2022
Accueil > Actualités > 20E CONGRES DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS : LE PCC EN DIX CHIFFRES

20E CONGRES DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS : LE PCC EN DIX CHIFFRES

Le Parti communiste chinois va tenir son 20e congrès dimanche 16 octobre prochain. : retour en dix chiffres sur l’histoire de cette organisation qui dirige la Chine depuis plus de soixante-dix ans.

► 20 congrès depuis 1921

En cent un ans, le Parti communiste chinois s’est rassemblé 19 fois. Son 20e congrès doit se tenir dimanche 16 octobre. De nos jours, cette « grand-messe » est avant tout un événement ultra médiatisé mettant en scène le centralisme démocratique promu par le PCC : tout peut être discuté en interne, mais les membres appliquent ensuite sans discuter les mesures adoptées.

Censé être la plus haute instante du parti, le congrès a peu de pouvoir. Toutes les décisions importantes sont en réalité prises en amont. Cependant, en tant que lieu d’annonce des changements politiques, il est éminemment symbolique. Depuis 1956, il se réunit au palais de l’Assemblée du peuple, à Pékin.

► 57 membres en 1921

Mao Zedong 

En 1921, pour son premier congrès dans la concession française de Shanghaï, le Parti communiste chinois comptait 57 membres. Cette réunion illégale (l’engagement marxiste étant prohibé) marque le début de son histoire, malgré l’absence de ses deux membres fondateurs, Chen Duxiu et Li Dazhao. Mao Zedong était en revanche présent.

Cette poignée de militants avait pris part au mouvement anticolonialiste et progressiste du 4 mai 1919. Ils critiquaient les impérialismes japonais et européens ainsi que le féodalisme, jugé responsable du « retard » chinois.

► Près de 97 millions de communistes chinois aujourd’hui

Depuis 1921, le PCC s’est bien étoffé ! Il compte aujourd’hui 96,71 millions de membres sur une population de 1,4 milliard d’habitants. Le parti rassemble donc près de 7 % des Chinois.

Le parti est actuellement en pleine recomposition. La base ouvrière et agricole du PCC s’érode mais les effectifs continuent de grossir en raison de l’arrivée des classes supérieures dans son giron. Au niveau mondial, seul le Bharatiya Janata Party indien, avec ses 110 millions de membres, fait mieux.

12,3 % de demandes acceptées

Depuis l’arrivée de Xi Jinping au pouvoir, seules 12,3 % des demandes d’adhésion ont été acceptées. À l’époque de Hu Jintao, en 2002 et 2012, ce chiffre s’élevait à 14,4 %.

Le PCC essaye en effet désormais de limiter le nombre des nouveaux adhérents, pour privilégier la « qualité » des nouveaux membres, d’après le South China Morning Post. Une demande met en moyenne deux ou trois ans avant d’aboutir. Xi Jinping lui-même, pourtant fils d’un chef communiste, avait déjà dû postuler dix fois avant d’être accepté en 1974.

► 27,9 % de femmes

En 2021, le Parti communiste chinois comptait 27,9 % de femmes. Sun Chunlan est la seule à siéger parmi les 25 membres du bureau politique. Elles sont seulement six à être parvenues à ce niveau depuis 1949.

En outre, aucune femme n’a jamais siégé dans son comité permanent, qui détient le véritable pouvoir en Chine.

2 296 délégués au Congrès du parti

Le Congrès du parti rassemble les représentants des responsables du Parti communiste de tout le pays. Le nombre de délégués est en constante augmentation : en 2017, ils étaient 2 280 à s’être réunis, contre 2 296 prévus en 2022.

Les délégués sont officiellement chargés de désigner les membres du Comité central du parti. Toutefois, sa composition est en réalité décidée en amont par les responsables du parti. Les délégués ne font que l’entériner dans un simulacre d’élection.

Sept membres au sein du Comité permanent

Le comité permanent du bureau politique du PCC est composé de l’élite du bureau politique (équivalent du politburo soviétique) du Parti. Instaurée par Deng Xiaoping en 1978, cette instance a pour but d’empêcher l’émergence d’un pouvoir personnel comme celui que détenait Mao Zedong.

Historiquement, il a été composé de cinq à onze personnes se partageant divers portefeuilles, comme les affaires étrangères ou l’économie. Le bureau politique et son comité permanent font partie du comité central du parti, actuellement composé de 205 membres de plein droit et de 171 suppléants.

100 000 morts au cours de la Longue Marche

En octobre 1934, l’armée des nationalistes de Tchang Kaï-chek, forte d’un million d’hommes, encercle les régions tenues par les communistes. Pour éviter d’être anéantie, l’armée rouge chinoise décide de se retirer. Les troupes de Mao Zedong et Zhu De, soit environ 130 000 hommes, percent les lignes nationalistes et passent vers l’ouest du pays.

Ces soldats parcourent 9 000 kilomètres en 370 jours. Cet épisode, l’un des plus importantes de l’histoire du PCC, marque le début de l’ascension de Mao au sein du Parti.

73 ans au pouvoir

Mao Zedong proclame en octobre 1949, il y a soixante-treize ans, l’avènement de la République populaire de Chine. Cette date marque la victoire définitive des communistes sur les nationalistes, dirigés par Tchang Kaï-chek, qui se replient sur l’île de Taïwan.

kemebrama@hotmail.com

Source : Lacroix

Laisser un commentaire