vendredi, octobre 30, 2020
Accueil > Actualités > ALASSANE OUATTARA : « PLUS DE 340.000 PERSONNES SONT INFECTÉES PAR LE COVID-19 DANS LE MONDE AVEC ENVIRON 15.000 DÉCÈS 

ALASSANE OUATTARA : « PLUS DE 340.000 PERSONNES SONT INFECTÉES PAR LE COVID-19 DANS LE MONDE AVEC ENVIRON 15.000 DÉCÈS 

 Dans le cadre de la lutte contre la propagation du corona virus, le chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara a prononcé un discours à  la nation le  lundi  23 mars 2020

Plume libre revient sur les grandes articulations de ce discours en  les illustrant

Mes chers compatriotes, Chers amis de la Côte d’Ivoire,

Depuis décembre 2019, le monde entier est confronté à une pandémie sans précédent liée au coronavirus (COVID-19).

Cette pandémie frappe tout le monde, sans distinction de race, d’âge ou de religion. Cette maladie peut être mortelle. Le COVID-19 est extrêmement contagieux et se propage rapidement, au contact ou en étant simplement à proximité d’une personne atteinte. A ce jour, plus de 340.000 personnes sont infectées dans le monde et près de 15.000 décès ont été enregistrés à cause du CORONAVIRUS. Je m’incline devant la mémoire de toutes les victimes décédées à travers le monde.

Mes chers compatriotes,

Notre pays n’est malheureusement pas épargné puisque, entre le 11 et le 22 mars 2020, vingt-cinq (25) cas confirmés de COVID-19 ont été enregistrés en Côte d’Ivoire. A ce jour, même si notre pays n’a pas connu de perte en vie humaine, ce bilan reste trop élevé au regard des mesures que nous avons prises.

effet, le Gouvernement, avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a mis en place un plan de réplique axé sur la surveillance épidémiologique et biologique, la prévention, la prise en charge des malades éventuels, l’information et la sensibilisation des populations sur le respect des mesures de prévention du COVID-19. Ce plan de réplique a été adopté en Conseil des Ministres, le mercredi 4 mars 2020.

Un comité de veille présidé par le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et composé de l’Institut National d’Hygiène Publique, de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, du SAMU (le Service d’Aide Médicale d’Urgence) et du Service des Maladies Infectieuses et Tropicales du Centre Hospitalier Universitaire de Treichville, a été mis en place et tient des réunions hebdomadaires, pour coordonner les orientations stratégiques ainsi que les actions opérationnelles dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. J’ai moi-même présidé, le lundi 16 mars dernier, un Conseil National de Sécurité extraordinaire au cours duquel, nous avons, sur la base des recommandations du Comité de veille, pris 13 mesures complémentaires en vue de limiter la propagation du Coronavirus dans notre pays, notamment :

– la suspension de l’entrée en Côte d’Ivoire des voyageurs non ivoiriens en provenance des pays ayant plus de 100 cas confirmés de maladie à coronavirus (COVID-19) ; – la mise en quarantaine des cas suspects et des contacts des malades dans les centres réquisitionnés par l’Etat ; – la fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une période de 30 jours ; – la fermeture des boîtes de nuit, des cinémas et des lieux de spectacle ; – La gratuité totale du diagnostic et de la prise en charge de tous les cas suspects et confirmés de COVID-19.

Ces mesures ont été complétées par la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes à tout trafic de personnes, le dimanche 22 mars 2020 à minuit.

kemebrama@hotmail.com

Source ; sercom présidence

 

 

Laisser un commentaire