vendredi, août 23, 2019
Accueil > Actualités > ALMAMY MAHAMA TIMITE KOUDOUSS, L’HOMME DES MIRACLES

ALMAMY MAHAMA TIMITE KOUDOUSS, L’HOMME DES MIRACLES

Dans le cadre de notre rubrique dénommé e Mémoire de la ouma qui fait le gros plan sur certaines personnes qui ont marqué la communauté mélomane en Côte d’ivoire, nous vous faisons découvrir Almamy Mahama Timité appelé communément Koudouss

Almamy Mahama Timité appelé « Karamogo_Koudouss  » par ses paires est né en 1881. Fils d’el hadj Ibrahim Timité et de Nawa Timité, il est comme on le constate issu de la famille maraboutique desTimité

Cet érudit doit surnom « Koudouss » au fait qu’il a effectué une voyage à Jérusalem en Palestine où il a effectué la zihara (tourisme religieux) à Jérusalem à la  mosquée Al Aqsa d’où le prophète Muhammad (saw) a effectué son ascension céleste.

En cette époque tout musulmane qui effectuait la zihara à la mosquée Al Aqsa après avoir effectué le pèlerinage à  la Mecque, se voyait affublé le surnom Koudouss du fait de l’appellation Al Qods (Jérusalem) par les Arabes, Jérusalem, étant le nom attribué par la communauté juive.

Au-delà de la Palestine, il a effectué d’autres voyages notamment en Egypte, au Soudan en Syrie en Iraq et a effectué quatre fois le pèlerinage à la Mecque en Arabie saoudite, le 1er en 1949, le second en 1950, le 3ème en 1953 et enfin le 4ème en 1965.

Très pieux, il a consacré sa vie à l’islam. C’est ainsi qu’il a été imam de 1960 à 1988 à Bondoukou, soit 28 ans d’imamat, fonction qu’il n’abandonna qu’à sa mort à  date à l’âge de 107 ans.

La réputation de cet érudit a dépassé les frontières de Bondoukou et même du Zanzan tant il était proche de Dieu. Il était si proche de son créateur  qu’on lui a attribué de son vivant plusieurs miracles parmi lesquels,

– la multiplication de la nourriture…,

– la guérison miraculeuse du chef des Gbin qui était gravement malade et au bord de la mort,

– ses photos qui apparaissent sans images s’il ne l’avait  pas autorisé,

– les pluies miraculeuses,…etc.

Dans cette dynamique, de nombreuses personnes se déplaçaient de toutes les régions de la Côte d’ivoire et même des pays voisins pour solliciter des prières qui généralement, étaient exaucées

En plus de cet aspect spirituel, il est  également à l’origine de la traduction du sermon du vendredi en langue dioula après l’avoir prononcé en arabe afin que le message d’Allah soit accessible à tous. Il prit cette disposition après son retour de voyage vers l’Égypte.

Par ailleurs, il est le premier fondateur de l’école  » Madrassa  » de tout le district du Zanzan, visant d’abord l’enseignement de l’arabe et plus tard le franco-arabe.

Enfin, quelques années avant sa mort, pour marquer son attachement et sa dévotion à l’islam, il fit construire la plus belle et emblématique mosquée koudouss dans le quartier limamso au centre de la ville…

kemebrama@hotmail.com

Source : B. Ouattara in Bondoukou panorama

Laisser un commentaire