CAN 2015: LE BURKINA FASO AU BORD DU GOUFFRE

CAN 2015 : LE Burkina Faso au bord du gouffre

Les Étalons des frères Traoré n’ont pas réussi à marquer face à la Guinée équatoriale (0-0), malgré un déluge d’occasions. Le vice-champion d’Afrique ne possède qu’un point avant la dernière journée de poule et reste derrière le pays hôte au classement du groupe B. L’élimination n’est plus très loin.

Attendus au tournant après leurs défaite face au Gabon de Pierre-Emerick Aubamevang (2-0), les Burkinabé n’ont pas réussi à battre la Guinée équatoriale (0-0), le pays organisateur, lors de la deuxième journée de ce groupe B, mercredi à Bata. Les coéquipiers de Jonathan Pitroipa ont pourtant largement dominé les Équato-guinéens mais sans jamais réussir à conclure leurs occasions.

En face, les joueurs du Nzalang ont eux évolué en contre, et s’ils ont longtemps souffert face au vice-champion d’Afrique, ils auraient pu marquer sur un contre éclair mené par Balboa et Ellong-Doualla à la 56e. Dernier de ce groupe B avant la dernière journée, le Burkina Faso devra sortir la calculette et battre le Congo de Claude Leroy pour espérer voir les quarts. La Guinée équatoriale, avec deux nuls, conserve son destin en main si elle bat le Gabon.

Les frères Traoré en manque de réussite

Dans ce match, les attaquants des Étalons ont eu un déluge d’occasions. Mais les frères Traoré, Alain et Bertrand ont pêché dans la finition. Alain Traoré a notamment touché par deux fois les montants. D’abord à la 19è, sur un coup-franc enroulé qui contournait le mur équato-guinéen avant de frapper de plein fouet le poteau gauche d’Ovono. Puis à la 39è, quand bien servi sur un centre au second poteau, l’avant-centre du FC Lorient voyait sa volée repoussée par le gardien équato-guinéen encore une fois sur le poteau. Dans la minute suivante, Bertrand Traoré éliminait un défenseur adverse d’un superbe grand pont mais seul face à Ovono, il butait lui aussi sur le gardien.

La pression sur l’arbitre

Avant la rencontre, les dirigeants de la Guinée équatoriale ont mis une pression immense sur les épaules de Néant Alioum, l’arbitre camerounais de la rencontre, en déclarant que leurs joueurs avaient été victimes d’un « complot » lors du match d’ouverture. La Fédération équato-guinéenne de football (Feguifut) a envoyé lundi une lettre de protestation à la Confédération africaine (CAF) pour se plaindre du fait que l’arbitre gambien Bakary Papa Gassama n’ait pas validé en seconde période le but de l’attaquant et capitaine équato-guinéen Emilio Nsue, signalé hors-jeu. Les décisions de Néant Alioum ont donc été scrutés à la loupe mercredi à Bata, et notamment sur une grosse faute de Mbele Mangue, le défenseur équato-guinéen qui fauchait violemment Pitroipa à la 28è en tant que dernier défenseur. Néant Alioum aurait pu (dû?) sortir un carton rouge, il opta pour un jaune.

Source : jeuneafrique.com

Apropos de auteur

Notice:SVP, soyez courtois dans vos commentaire. Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Merci.

Laisser un commentaire

*