samedi, octobre 31, 2020
Accueil > Actualités > CONTRE LE COVID-19, MADAGASCAR PARIE SUR L’ARTEMISIA

CONTRE LE COVID-19, MADAGASCAR PARIE SUR L’ARTEMISIA

Le Président malgache Andry Rajoelina a présenté un traitement à base de plantes médicinales pour lutter contre le coronavirus. Sous la forme d’une tisane, le « Covid-Organics » est distribué dans les pharmacies et rendu obligatoire pour les élèves qui reprennent les cours à partir de mercredi 22 avril.

Quel est le remède vanté par le président malgache Andry Rajoelina contre le Covid-19 ?

Baptisé « Covid-Organics », le « remède » contre le Covid-19 présenté par le président malgache Andry Rajoelina, lundi 20 avril, est une tisane préparée à partir d’herbes médicinales locales, dont Artemisia annua, autrement dit l’artemisia. Cette plante d’origine chinoise a été introduite en 1995 à Madagascar ; elle stimulerait le système immunitaire.

Également connue sous le nom d’armoise annuelle, ou d’absinthe chinoise, elle contient de l’artémisinine, une substance dont les dérivés sont indiqués dans le traitement du paludisme comme l’ont montré les travaux du prix Nobel de Médecine 2015, la chinoise Tu Youyou. Les chercheurs de l’IMRA (Institut Malgache des Recherches Appliquées) auraient isolé son principe actif et l’auraient combiné à d’autres molécules de plantes médicinales malgaches dont ils n’ont pas communiqué le nom ni la formule utilisée.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui n’a pas assisté à cette présentation récente du président malgache, se montre réservée quant à l’utilisation de l’artemisia dans la lutte contre le paludisme. Prise seule sous forme de tisane, elle aurait des effets contre-productifs. Pour être efficace, selon l’OMS, elle doit être associée à d’autres molécules.

Comment juger de son efficacité ?

À ce stade, c’est difficile. Son efficacité contre le Covid-19 n’a fait l’objet d’aucune étude scientifique publiée. « Cette tisane donne des résultats en sept jours », a pourtant affirmé, sûr de lui, le président malgache, lundi 20 avril, bouteille à la main. « On a fait des tests, deux personnes sont maintenant guéries par ce traitement », a-t-il poursuivi. « Je vais être le premier à boire ça aujourd’hui, devant vous, pour vous montrer que ce produit guérit et ne tue point », a-t-il encore lancé, joignant le geste à la parole, ce qui ne saurait évidemment prouver quoi que ce soit.

Au demeurant, l’efficacité contre le Covid-19 d’autres antipaludiques, comme l’Hydroxychloroquine, n’est à ce jour toujours pas tranchée. « Le Covid-Organics sera utilisé en prophylaxie, c’est-à-dire en préventif, mais des observations cliniques ont montré une tendance à son efficacité en curatif », selon le docteur Charles Andrianjara, directeur général de l’IMRA.

Que compte en faire le président Malgache ?

Le « Covid-Organics » a été mis en vente à partir de ce mercredi 22 avril dans les pharmacies et les supermarchés de la Grande île, après quasiment un mois de confinement imposé dans la capitale Antananarivo, à Toamasina (est), et Fianarantsoa (centre), mais aussi pour l’ensemble des écoles, universités, églises et salle de spectacles du pays. Madagascar a commencé à lever progressivement son confinement, lundi 20 avril.

Le « remède » doit en particulier être pris obligatoirement par les élèves qui reprennent les cours, ce même mercredi, et doit être distribué gratuitement aux personnes les plus vulnérables. Pour l’heure, seules 121 personnes ont été détectées positif au Covid-19 sur l’île, aucun cas mortel n’a été enregistré et 39 patients sont considérés comme guéris.

Laurent Larcher, in Lacroix

 

Laisser un commentaire