Accueil > Actualités > Internationale > CORONAVIRUS : l’ESPAGNE FACE A L’HORREUR

CORONAVIRUS : l’ESPAGNE FACE A L’HORREUR

L’ampleur de la pandémie en Espagne apparaissait clairement mardi, alors que le bilan s’alourdit dans le pays. Des morts ont été retrouvés abandonnés par l’armée dans des maisons de retraites, tandis qu’à Madrid, une patinoire était convertie en morgue.

  C’est une vision de cauchemar qu’ont découvert des soldats espagnols dans des maisons de retraites du pays. Envoyés pour désinfecter les lieux après que des dizaines de décès liés au coronavirus ont été enregistrés dans des établissements à Madrid et en Castille-La Manche, les militaires ont fait de choquantes découvertes, selon Margarita Robles, la ministre espagnole de la Défense. «Au cours de certaines visites, l’armée a pu voir des personnes âgées absolument abandonnées, parfois même des morts dans leurs lits», a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision Telecinco, lundi.

«Nous allons être implacables et inflexibles avec la façon dont les personnes sont traitées dans ces résidences», a promis la ministre. Selon les médias espagnols, les maisons de retraites sont submergées par le nombre de décès et les services funéraires seraient dépassés.

L’Espagne est le deuxième pays le plus touché par la pandémie en Europe, derrière l’Italie. Lundi, 462 nouveaux décès ont été répertoriés, portant le total de 2182 morts. Selon les données du European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC), l’épidémie progresse très rapidement ces derniers jours en Espagne.

Loading…

L’Espagne est le troisième pays avec le plus grand nombre de victimes du Covid-19, derrière l’Italie et la Chine, mais devant l’Iran et la France. Une catastrophe sanitaire de très grande ampleur paraît à l’horizon dans le pays. Mardi matin, le quotidien «El Pais» titrait : «L’épidémie se propage en Espagne plus largement et plus rapidement qu’en Italie».

Une patinoire transformée en morgue

Pour faire face au bilan humain considérable, les autorités locales de Madrid ont pris une décision radicale : aménager une patinoire en morgue. Plus de 1200 personnes sont décédés dans la capitale et l’entreprise funéraire municipale, dans l’incapacité de protéger son personnel, ne peut plus faire face. «Les préparatifs ont débuté pour habiliter l’installation prêtée par le Palacio de Hielo (le Palais de Glace) pour accueillir des cadavres, et ainsi faciliter le travail des services funéraires, face à cette situation exceptionnelle», a annoncé la région de Madrid, citée par l’AFP. Elle devait entrer en service rapidement. Dès lundi soir, des militaires des unités d’urgences de l’armées étaient à pied d’œuvre sur le site du Palacio de Hielo, ainsi qu’en témoignant des photographies les montrant en combinaisons protectrices.

La patinoire est située non loin de la foire de Madrid, également mobilisée durant la crise. Ses pavillons ont été transformés en hôpital de campagne, d’une capacité de 1500 lits. Selon l’AFP, cette installation pourrait à terme en accueillir 5500.

L’Espagne a, comme d’autres pays en Europe, mis en place des mesures drastiques pour contenir le virus. L’état d’urgence y a été décrété depuis dix jours. Ses frontières terrestres sont fermées, les habitants sont confinés. Jeudi dernier, la fermeture de tous les hôtels du pays a été ordonnée.

MSN.COM

Laisser un commentaire