samedi, octobre 31, 2020
Accueil > Actualités > Internationale > CORONAVIRUS: PROGRÈS VERS UN VACCIN AUX ETATS-UNIS, CONFINEMENT DANS PLUSIEURS PAYS

CORONAVIRUS: PROGRÈS VERS UN VACCIN AUX ETATS-UNIS, CONFINEMENT DANS PLUSIEURS PAYS

Des policiers spécialisés entraînent un chien le 14 juillet 2020 à Santiago pour qu’il repèrent les personnes porteuses du coronavirus

La pandémie de coronavirus continue de s’étendre dans le monde, contraignant plusieurs pays comme l’Inde à des reconfinements partiels de dizaines de millions de personnes, mais l’espoir d’un futur vaccin se renforce aux Etats-Unis où une firme de biotech s’apprête à lancer la phase finale de ses essais cliniques.

A ce stade, la maladie a infecté plus de 13,2 millions de personnes dans le monde et fait plus de 576.000 morts.

En Asie, l’Inde s’apprête à reconfiner près de 140 millions d’habitants (sur une population totale de 1,3 milliard) dans la région de Bangalore et dans celle, très pauvre, du Bihar.

A Hong Kong, les bars, les salles de sport et les salons de coiffure ont dû être fermés à nouveau mercredi, et les rassemblements de plus de quatre personnes ont été interdits dans la cité-Etat qui avait enregistré des succès dans la lutte contre le coronavirus.

La ville de Tokyo est, pour sa  part, à son plus haut niveau d’alerte à la suite d’une hausse des cas constatés, a annoncé mercredi sa gouverneure, Yuriko Koike.

En Europe, la ville de Lérida et plusieurs communes environnantes en Catalogne (nord-est de l’Espagne) ont été reconfinées mercredi en raison d’un important foyer de contagion, après un bras de fer avec la justice.

Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 14 juillet à 19h GMT© Simon MALFATTO Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 14 juillet à 19h GMT

Le gouvernement portugais a, pour sa part, annoncé que les mesures de reconfinement partiel dans la région de Lisbonne pour maîtriser des foyers de contagion avaient été prolongées au moins jusqu’à fin juillet.

– « Vous faites partie du problème » –

Le Brésil, l’un des pays les plus gravement touchés au monde, a enregistré 1.300 morts supplémentaires en 24 heures. Il compte maintenant plus de 74.000 décès et près de 2 millions de personnes contaminées. Les grandes écoles de samba menacent de ne pas participer au carnaval de Rio de Janeiro en février prochain.

A Long Beach en Californie une joggeuse passe devant un panneau appelant à maintenir les distances sociales, le 14 juillet 2020© Apu GOMES A Long Beach en Californie une joggeuse passe devant un panneau appelant à maintenir les distances sociales, le 14 juillet 2020

Aux Etats-Unis, la flambée qui affecte le Sud et l’Ouest du pays se poursuit: quelque 63.262 nouvelles infections sont apparues depuis lundi, portant le total à plus de 3,42 millions. La maladie y a fait 850 nouvelles victimes, le nombre des décès s’établissant à 136.432.

Cette situation a poussé l’éminent immunologiste Anthony Fauci à renouveler ses mises en garde aux Américains contre tout relâchement, notamment de la part des jeunes qui peuvent se sentir moins vulnérables et vouloir « siroter une margarita dans un bar bondé ».

Compte tenu de la transmission asymptomatique, ces jeunes « doivent comprendre » qu’ils sont en train de « propager par inadvertance la pandémie » et font « partie du problème et non de la solution », a-t-il déclaré mardi.

Des visiteurs portant un masque se promènent dans la rue principale de Disneyland Paris, qui a rouvert le 15 juillet 2020© Aurelia MOUSSLY Des visiteurs portant un masque se promènent dans la rue principale de Disneyland Paris, qui a rouvert le 15 juillet 2020

– Rare bonne nouvelle –

Dans ce contexte toujours plus inquiétant, l’annonce mardi par la firme américaine de biotech Moderna qu’elle s’apprêtait à lancer la phase finale de ses essais cliniques pour un vaccin contre le Covid-19 sonne comme une rare bonne nouvelle.

Le groupe, qui bénéficie de 483 millions de dollars du gouvernement américain et figure parmi les tout premiers dans la course mondiale au vaccin, vient de publier des résultats préliminaires prometteurs dans le « New England Journal of Medicine ».

L’objectif principal de son étude, qui fera appel à 30.000 personnes aux Etats-Unis et démarrera le 27 juillet, sera de savoir si son vaccin expérimental est sûr et prévient l’infection par le SARS-CoV-2. Si une personne est malgré tout infectée, il s’agira aussi de savoir si le vaccin peut prévenir la progression vers des symptômes ou l’apparition de cas graves.

Quelque 13 millions de personnes vivant dans la mégapole de Bangalore et ses environs se reconfinent et seront bientôt suivies par les 125 millions d'habitants de l'Etat du Bihar, dans l'espoir de freiner l'épidémie provoquée par le coronavirus qui frappe l'Inde.Quelque 13 millions de personnes vivant dans la mégapole de Bangalore et ses environs se reconfinent et seront bientôt suivies par les 125 millions d’habitants de l’Etat du Bihar, dans l’espoir de freiner l’épidémie provoquée par le coronavirus qui frappe l’Inde.

L’étude devrait durer jusqu’au 27 octobre 2022, mais des résultats préliminaires devraient être communiqués bien avant cette date.

Si la formule retenue pour les essais se révélait efficace, Moderna a prévu de pouvoir produire 500 millions de doses par an, et « possiblement jusqu’à 1 milliard ».

Moderna n’est pas seule en piste dans la lutte engagée contre le virus. La compagnie chinoise SinoVac est aussi à un stade avancé des recherches, et l’agence russe TASS a annoncé que des chercheurs russes avaient achevé les essais cliniques pour un vaccin, mais ces derniers n’ont pas rendu les données publiques.

– Réouverture de Disneyland Paris –

Bien que l’onde de choc du coronavirus continue de se faire sentir sur les indicateurs économiques, qui plongent dans le rouge à des niveaux impensables il y a quelques mois encore, la bourse de Tokyo a connu mercredi une embellie, portée par les avancées thérapeutiques contre le Covid-19.

Pour leur part, les compagnies aériennes ont demandé « à genoux » aux passagers de les aider en acceptant des avoirs plutôt que de solliciter des remboursements pour les vols annulés pendant la crise sanitaire.

Dans ce contexte, Disneyland Paris, première destination touristique privée en Europe, a rouvert ses portes au public mercredi avec une capacité d’accueil limitée, après quatre mois de fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus.

AFP

Laisser un commentaire