jeudi, novembre 26, 2020
Accueil > Actualités > COTE D’IVOIRE : UN FINANCEMENT ADDITIONNEL DE 35 MILLIONS POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS

COTE D’IVOIRE : UN FINANCEMENT ADDITIONNEL DE 35 MILLIONS POUR LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS

La Banque mondiale et le gouvernement ivoirien ont signé aujourd’hui un accord de crédit de 35 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)*, pour renforcer la lutte contre la pandémie de COVID-19 (Coronavirus) dans le pays.

Cet appui de 35 millions vient s’ajouter aux 40 millions déjà mobilisés par le biais du mécanisme d’intervention d’urgence (CERC) à travers le Projet d’achat stratégique et d’alignement des ressources et des connaissances en santé. Cela porte désormais à 75 millions de dollars le montant total alloué par la Banque mondiale au profit de la Côte d’Ivoire pour faire face aux mesures d’urgence dans la lutte contre le COVID-19.

Le Projet stratégique de préparation et de riposte au Covid-19 vise à renforcer la prévention et le système de santé publique en fournissant des équipements de protection individuelle au personnel soignant et en fournissant du matériel adéquat aux unités de soins intensifs et aux établissements de santé. Cet appui permettra également d’améliorer l’alimentation en eau, l’hygiène et l’assainissement des établissements sanitaires. Enfin, il financera la formation du personnel de santé, la détection rapide de nouveaux cas et une prise en charge efficace des patients.

 

« Au-delà du financement de l’aide sanitaire d’urgence, ce projet permettra aux autorités de soutenir financièrement les ménages pauvres affectés par le COVID-19, ou ceux rendus vulnérables par la maladie, en utilisant les différents mécanismes des filets de sociaux », a indiqué Coralie Gevers, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Benin, le Togo, et la Guinée.

COVID-19 : l’action du Groupe de la Banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale, l’une des principales sources de financements et de connaissances pour les économies en développement, prend des mesures rapides et de grande envergure en vue d’aider ces pays à renforcer leur action contre la pandémie. Il s’attache notamment à améliorer la veille épidémiologique et les interventions de santé publique, tout en soutenant le secteur privé pour permettre aux entreprises de poursuivre leurs activités et maintenir les emplois. Le Groupe de la Banque mondiale prévoit de déployer jusqu’à 160 milliards de dollars de financements au cours des 15 prochains mois afin d’aider les pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie, ce montant comprenant 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et crédits hautement concessionnels fournis par l’IDA.

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique.

kemebrama@hotmail.com

Source : Sercom  Banque Mondiale à Abidjan

https://www.banquemondiale.org/fr/country/cotedivoire

 

Laisser un commentaire