mercredi, février 24, 2021
Accueil > Actualités > COVID 19: LA CHINE AU SECOURS DU MONDE AVEC SES VACCINS AU NOM DE LA « COMMUNAUTE DE DESTIN »

COVID 19: LA CHINE AU SECOURS DU MONDE AVEC SES VACCINS AU NOM DE LA « COMMUNAUTE DE DESTIN »

1 582 721 morts

La pandémie de la Covid-19, depuis son apparition en fin décembre 2019, a causé la mort d’au moins 1’582 721 personnes à travers le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles recueillies le jeudi  04 février  2021 à la mi-journée. Selon cette même source, près de 70 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 292’091 décès pour 15,39 millions de cas recensés. Ils sont suivis par le Brésil (179’772 décès), l’Inde (141’772), le Mexique (111’655) et le Royaume-Uni (63’082).

Cette situation  inédite et alarmante, a poussé l’humanité à prendre le taureau par les cornes en agissant dans l’urgence.

Une expérience et une expertise avérée en Chine

C’est ainsi que depuis l’apparition du virus dans la province du Wuhan en décembre 2019, la Chine par le biais de recherches sanitaires accélérées est parvenue à endiguer l’épidémie à domicile avec une expérience et une expertise avérée. Celles-ci ont été mises à la disposition du monde entier et surtout des pays d’Asie, d’Afrique d’Amérique Latine et même d’Europe à travers l’envoie d’équipes sanitaires dans de nombreux pays de ces zones

Fabrication et distribution de masques par la Chine au Monde

Toujours dans cette dynamique, la Chine dans l’urgence a fabriqué des masques en grande quantité pour sa population mais également, pour le monde entier en distribuant une énorme quantité aux pays moins nantis.

Aujourd’hui, la lutte contre la Covid-19 est passée à un autre stade à travers l’administration des vaccins comme remède à cette pandémie qui a changé la face du monde  et qui continue de l’endeuiller A ce niveau également, l’empire du milieu s’est signalé de manière importante en proposant des vaccins aux pays les moins nantis  à des conditions favorables.

Production accélérée et en masse de vaccin par la Chine

Pékin a donc débloqué de gros moyens financiers dans la mise au point de vaccin. En disposant de laboratoires aux facultés de production immenses et contrairement au pays occidentaux, préoccupés par la vaccination de leurs propres populations, Pékin a pris les devants. Trois vaccins ont été produits à savoir, le corona Vác développé par le laboratoire Sinovac, le vaccin de Sinopharm le seul validé à ce jour par les autorités à Pékin et le vaccin de la compagnie cansino fait en coopération avec l’Armée populaire de libération.

Distribution de vaccins à l’international au nom de la « communauté de Destin. »

Cette étape a débouché sur un vaste programme de distribution à l’international

Cette démarche repose sur la philosophie de la communauté de destin développée président Xi jinping qui en mai 2020 avait invité le monde entier  considérer les vaccins chinois comme un « bien public mondial ». Il s’était engagé à débloquer 2 milliards de dollars en faveur de la lutte mondiale contre la pandémie. Cette aide permettrait de garantir des prix d’achats abordables pour les pays pauvres Dans ce contexte, un crédit de plus d’un milliard de francs a déjà été mis à disposition de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Les dirigeants africains dénoncent la mainmise des occidentaux

Aujourd’hui, cette décision s’avère salutaire  dans la mesure où sur le terrain, les vaccins de Pfizer, Moderna ou encore Astra Zeneca, sont accaparés par les pays européens et par les Etats-Unis où ont débuté les premières campagnes de vaccination. Les dirigeants africains avec à leur têtes, les présidents Kagamé et Cyril Ramaphosa, n’ont pas manqué de condamner  cette situation .Ils ont été soutenus dans leurs démarche par le Directeur général de l’OMS  le Docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Alors que sur le continent européen et américain une partie de la population se pose la question d’être ou ne pas être vacciné, qu’une autre partie est contre ce vaccin, que les  gouvernements se demandent s’il faudra ou pas rendre obligatoire ce vaccin pour assurer l’immunité collective, les pays d’Afrique et d’Asie dans l’impasse ont joué la carte du réalisme dans la mesure où Ils savent qu’une bonne partie des vaccins, dont parlent les médias, sont accaparés par les pays occidentaux. Ils ont pris la décision d’utiliser le vaccin chinois. Et les dirigeants de ces pays n’en demandent pas plus car  leur économie tourne au ralenti, le tourisme ne marche plus, ils n’ont pas le bénéfice des centaines de milliards d’euros déversés par l’Europe pour sauver les économies.

La main tendue de la Chine

Devant cette situation la main tendue de la Chine constitue une véritable aubaine.D’où la présence de vaccins chinois  dans les  pays de l’Asie du Sud-Est et de l’Afrique

Forte d’une énorme capacité de production industrielle, le pays de Xi Jinping elle a déjà expédié des millions de doses à l’étranger et a même initié la construction de sites de production dans des pays comme le Brésil, l’Egypte, le Maroc ou l’Indonésie.

Des millions de dose de vaccins à travers le monde

Au niveau des statiques, l’Indonésie a bénéficié de 100 millions de vaccins anti-Covid. Le Pakistan a bénéficié d’une quantité du même ordre selon  les informations fournies par l’AFP

Au Brésil, un accord bilatéral prévoit la fourniture de 100 millions de doses d’ici la fin août. En Afrique des pays comme l’Égypte ont commandé le vaccin Sinopharm. Le Maroc de son côté a commandé 10 millions de doses au laboratoire chinois Sino Pharma. Grâce à ces doses les opérations de vaccination ont débuté  et se déroulent bien

L’Egypte a  accueilli son premier lot de vaccin ce 10 décembre. A  cette occasion, le ministre de la Santé de ce pays a même parlé d’un jour historique devant l’ambassadeur de Chine au pays des Pharaon. Même chose en Indonésie et au Mexique.

Au-delà des pays cités, le Mercredi 3 février, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères de la Chine a annoncé que Pékin avait décidé de fournir 10 millions de doses au dispositif covax de l’ONU qui fournit des vaccins aux pays défavorisés, notamment en Afrique.

La Chine, une puissance scientifique

Aujourd’hui, au vu de tout ce qui se passe depuis l’avènement malheureux de la COVID 19, le monde entier se rend compte que la Chine n’est plus « l’atelier du Monde » comme le disent les Occidentaux mais plutôt, une puissance scientifique, technique et financière de premier plan avec la capacité de rivaliser avec l’Europe et l’Amérique

kemebrama@hotmail.com

 

 

Laisser un commentaire