mercredi, août 4, 2021
Accueil > Actualités > COVID-19 : LE PRESIDENT DU GHANA REÇOIT LA PREMIERE INJECTION DE VACCIN COVAX DANS LE MONDE

COVID-19 : LE PRESIDENT DU GHANA REÇOIT LA PREMIERE INJECTION DE VACCIN COVAX DANS LE MONDE

Covax est sur les rails. Ce dispositif international visant à aider les pays défavorisés à accéder à un programme de vaccination contre le Covid-19 a abouti ce lundi à une première vaccination. Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, est devenu la première personne dans le monde à recevoir une injection par ce biais.

Le chef d’Etat, âgé de 76 ans et dont le pays a reçu la première livraison mondiale de vaccins Covax mercredi dernier, a reçu une première injection de vaccin Oxford/AstraZeneca. « Il est important que je donne l’exemple et montre que ce vaccin est sûr en étant la première personne à le recevoir afin que tout le monde au Ghana se sente à l’aise de se faire vacciner », a déclaré Nana Akufo-Addo. Outre le président, la Première dame a également reçu une première injection.

Covax sollicité

Le système Covax vise à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants. Mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faible et moyen revenu d’avoir accès aux précieuses doses. Il a été mis en place pour tenter d’éviter que les pays riches n’accaparent l’ensemble des doses de vaccin qui sont encore fabriquées en quantités trop réduites pour répondre à la demande mondiale.

Fondé par l’OMS (Organisation mondiale de la santé), l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), Covax a conclu des accords avec des fabricants pour deux milliards de doses en 2021 et a la possibilité d’en acheter un autre milliard.

La pandémie amplifie les écarts entre les pays

Le Ghana, pays anglophone ouest-africain, a enregistré 84 023 cas de Covid-19, dont 607 mortels. Mais ces chiffres sont sous-évalués, comme dans de nombreux pays africains où le nombre de tests réalisés reste faible. Mardi, le reste des 600 000 doses reçues doivent être déployées dans le pays. Le Ghana prévoit de vacciner 20 de ses 30 millions d’habitants avant la fin de l’année

Source Le monde

Laisser un commentaire