mardi, janvier 31, 2023
Accueil > Actualités > DÉBUT DU SEMINAIRE BILAN DU HADJ 2022

DÉBUT DU SEMINAIRE BILAN DU HADJ 2022

C’est sous la présidence du ministre de l’intérieur et de la sécurité, que Le Commissariat du Hadj en collaboration avec la Direction Générale des Cultes ( DGC) ont débuté le séminaire bilan du Hadj ce lundi 19 décembre 2022 à la rotonde de la CAISTAB.

Ce séminaire qui se fera sur 2 jours consécutif aura pour thème « quelle réformes structurelles pour une meilleure synergie d’actions dans l’organisation du Hadj ? »

Le président du comité de surveillance M. Bamba Messamba ( Directeur général des Cultes) à féliciter la mission Hadj pour le travail abbatu. Il a aussi ajouté que les réformes structurelles seraient le centre tout en mettant l’accent sur les aspect négatif et les perspectives du Hadj 2022

Si la Côte d’Ivoire s’est classées selon l’Arabie saoudite , comme 1er pays, meilleur organisateur du Hadj en Afrique au Sud du Sahara, malgré les difficultés connues ( Covid19, réduction du quota des pèlerins, limite d’âges…) le Cheik Ousmane Diakite a tenu à rassurer l’ensemble des composantes de la communauté, en commençant par les candidats sélectionnés pour cette édition et qui n’ont pu prendre part au Hadj 2022, qu’il partageait leurs différentes préoccupations et autres frustrations à cet effet.

Le Cheik Aima Ousmane Diakite à également poser des préoccupations dont les confusions constatées autour de la question de la répartition du quota global octroyé à la côte d’Ivoire pour le Hadj 2022, les causes de la non-participation effective de certains candidats pourtant régulièrement inscrits pour le Hadj 2020 et sélectionnés conformément aux critères mis en place conjointement par le Comité de Surveillance et le Commissariat du pour l’édition 2022, la présence supposée ou avérée dans le contingent étatique de certains pèlerins préalablement inscrits avec les Opérateurs privés et pour qui des visas du contingent public auraient été délivrés. Ces pèlerins des Opérateurs du privé auraient été pris en charge par le contingent étatique au détriment des inscrits dudit contingent du Hadj 2020.

Quant au général Traore Seydou, conseiller du ministre de l’intérieur et de la sécurité, il a pour sa part souligné que le gouvernement avait des attentes de ce séminaire à causes des différentes plaintes et aux récriminations que le Hadj a suscité.


Le séminaire prendra fin demain demain mardi 20 décembre 2022.

Laisser un commentaire