DECES DU CHANTEUR PAPA WEMBA, STAR AFRICAINE A LA FOI REVENDIQUEE

Par la-croix.com

Publié le 26.04.2016

papa-w

La star de la rumba congolaise, Papa Wemba, est décédée dimanche 24 avril après un malaise en plein concert, à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Le chanteur de 66 ans revendiquait publiquement sa foi catholique, raffermie après un séjour en prison.

La nuit était bien avancée – trois heures du matin – lorsque le chanteur Papa Wemba s’est effondré en plein concert, le 24 avril, victime d’un malaise. La star de la rumba congolaise décédera un peu plus tard, à l’âge de 66 ans. Il se produisait alors pour le festival des musiques urbaines d’Anoumabo, à Abidjan (Côte d’Ivoire).

L’annonce de sa mort a suscité de nombreuses réactions sur le continent africain, où il était une star incontestée. Macky Sall, président de la république sénégalais, Samuel Eto’o, footballeur camerounais ou encore Moise Katumbi, homme politique et homme d’affaires congolais, lui ont, entre autres, rendu hommage sur Twitter.

Ce Monument d’Afrique a tant aimé sa musique qu’il est parti en la servant… #RIPPapaWemba #NdouleNaYoEkoKufaTepic.twitter.com/0bR0NLeZyD

Papa Wemba, de son vrai nom Jules Shungu Wembadio, a dépoussiéré la rumba traditionnelle tout au long de ses quarante années de carrière. Il était aussi un catholique fervent depuis son plus jeune âge.

Reçu l’année dernière par la chaîne catholique française KTO, il y racontait qu’il avait été éduqué par des parents protestants et avait fréquenté une école catholique. « Ma mère m’incitait à aller à la messe tous les matins », précisait-il. Il avait été enfant de chœur dans sa jeunesse et avait, en partie, forgé sa voix à l’église.

Dans la chanson Numéro d’écrou de son album Somo trop, il racontait que sa condamnation en 2004 par le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) à 30 mois de prison, dont quatre fermes, l’avait rapproché de Dieu. Le musicien avait été alors condamné pour aide au séjour irrégulier de clandestins en France. Il favorisait l’obtention de visas à des personnes se présentant comme ses musiciens, moyennant de l’argent.

Lire la suite sur la-croix.com

Apropos de auteur

Notice:SVP, soyez courtois dans vos commentaire. Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Merci.

Laisser un commentaire

*