lundi, novembre 19, 2018
Accueil > Actualités >  DECLARATION NUMERO 7 DU MSIR

 DECLARATION NUMERO 7 DU MSIR

A l’occasion de la fête du travail qui s’est déroulée le mardi 1er mai 2018, comme cela est de coutume, la rencontre entre le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara et les centrales syndicales, a permis de mettre en évidences les avancées considérables obtenues par les travailleurs de Côte d’Ivoire tant du secteur public que du secteur privé.

Cette rencontre a également permis de mettre en exergue les attentes des travailleurs.

En tenant compte de ces avancées et des attentes légitimes de ces derniers, le Mouvement pour la Sauvegarde des Institutions de la République (MSIR) souligne :

-le déblocage des salaires et des avancements, interrompus depuis 1988 ;

-la prise en compte du Stocks Des Arriérés (SDA) de salaires conformément aux accords survenus entre les syndicats et le gouvernement en 2017 ;

-la prise en compte des 150 points d’indices des catégories Cet D des fonctionnaires, conformément aux accords survenus entre le gouvernement et les syndicats des travailleurs du secteur public ;

-la subvention de 800 millions de Francs CFA accordée aux Centrales syndicales pour l’amélioration de leur fonctionnement ;

-l’organisation des concours relatifs aux passages aux grades A4, A5 A6 et A7 ;

-le passage du S.M.I.G de 37 000FCFA à 60000 FCFA ;

-la construction à travers le pays de logements sociaux dont 5000 ont été livrés au mois de décembre 2017 à Abidjan ;

-la stagnation du prix du ciment malgré la demande forte occasionnée par le boom du logement en Côte d’Ivoire ;

-la construction de châteaux d’eau, de collèges de proximité et de centres de santé à travers tout le pays ;

Le MSIR note avec satisfaction que la prise en compte de toutes ces mesures qui apportent un plus au niveau de vie des travailleurs et des populations, contribuent à l’apaisement du climat social du pays profitable à l’économie.

Le MSIR note également que le code des investissements adopté par la Côte d’Ivoire, fait d’elle un des 5 pays au monde les plus prisés par les investisseurs étrangers ;

De même, le MSIR souligne que la promesse faite par le Chef de l’Etat de résoudre le problème de manque d’eau à Bouaké à partir du lac de Kossou avec l’aide de la Banque Mondiale, est en voie de résolution à la suite de la visite à Bouaké le 05 mai 2018  de Monsieur PierreLaporte,représentant de cette institution en Côte d’Ivoire qui a débloqué un fonds de Cinq milliards pour ces dits travaux ;

Au vu de toutes ces avancées, le MSIR,

-félicite le Président de la République et le Gouvernement pour toutes les actions menées en vue d’aboutir au bien- être des Ivoiriens et de tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire ;

-félicite le président et le gouvernement qui luttent pour la réduction du chômage des jeunes notamment à travers le Programme d’Emploi Jeune qui vient de lancer un projet de financement de 21 000 projets aux bénéficie des jeunes de 18 à 40 ans ;

-félicite les différentes centrales syndicales et les travailleurs de Côte d’Ivoire pour le respect de la trêve sociale qui permet le bon déroulement du processus de Développement du pays.

En dépit de ces acquis considérables qui impactent positivement sur le niveau de vie des populations vivant en Côte d’Ivoire, le MSIR encourage le chef de l’Etat et le gouvernement à se pencher sur :

-la prise en compte de l’élévation du Salaire Minimum Agricole Garanti (SMAG) ;

-le respect de l’application du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) par les entreprises publiques et privées de même que pour les individus employant un personnel rétribué ;

-le respect des dispositions prises au plan légal dans le cadre des cautions relatives aux loyers ;

Dans la même dynamique, le MSIR invite tous les Ivoiriens et tous ceux qui habitent la Côte d’Ivoire, à accompagner le chef de l’Etat et le gouvernement dans leur lutte inlassable pour l’émergence de la Côte d’Ivoire en 2020

Fait Abidjan le 09 Mai 2018

Pour le MSIR

Le président, Ibrahima DOUMBIA