mardi, février 19, 2019
Accueil > Actualités > FABRICE SAWEGNON PREND LE CONTROLE DE VIBE RADIO COTE D’IVOIRE ET SENEGAL, DU GROUPE LAGARDERE

FABRICE SAWEGNON PREND LE CONTROLE DE VIBE RADIO COTE D’IVOIRE ET SENEGAL, DU GROUPE LAGARDERE

L’homme d’affaires ivoirien Fabrice Sawegnon vient d’annoncer avoir conclu le 31 janvier dernier le rachat de Vibe Radio Côte d’Ivoire et Sénégal, les deux stations de radio lancées par Lagardère Active Radio International (LARI), filiale du groupe français.

L’aventure en Afrique de l’Ouest de Vibe Radio du groupe français Lagardère, débuté au Sénégal en 2014 et en Côte d’Ivoire en 2015, aura fait long feu. L’homme d’affaires ivoirien Fabrice Sawegnon, fondateur du groupe de communication Voodoo, a annoncé le 7 février avoir conclu le 31 janvier à Paris le rachat de Vibe Radio Côte d’Ivoire et Sénégal, sans donner les détails de la transaction.

Ces deux médias avaient réussi leur transition dans le numérique et le digital.

Sawegnon renforce son offre

Pour le moment, Lagardère Active Radio International (LARI), filiale de Lagardère qui détenait les entités de Dakar et d’Abidjan, n’a pas communiqué sur cette cession qui permet à Fabrice Sawegnon, via Voodoo, de compléter son offre dans les médias.

Davantage connu dans la communication, l’homme d’affaires se transforme progressivement en magnat des médias. Le groupe Voodoo est propriétaire des magazines Tycoon, Life et de la chaîne de télévision privé de la Télévision numérique terrestre (TNT).

Candidat à la mairie du Plateau (Abidjan) lors des municipales d’octobre 2018, face à Jacques Ehouo, le candidat du PDCI, il avait finalement reconnu sa défaite après une bataille sans merci.

De fortes audiences

Dans le paysage médiatique très concurrentiel, Vibe Radio avait réussi à se faire une place face à des acteurs comme Radio Nostalgie de Loïc Folloroux, de Jam FM des Konian, où Trace Radio. Lors de son lancement en septembre 2015, Vibe Côte d’Ivoire visait une cible jeune, avec un objectif de toucher 20% de la population ivoirienne. LARI avait investi 1 million d’euros dans Vibe Côte d’Ivoire, dont le business plan reposait sur 90% de recettes publicitaires et 10% d’événementiel.

À Dakar, LARI voyait en Vibe Sénégal la tête de pont des activités en Afrique de l’Ouest, comme c’est le cas à Johannesburg en Afrique du Sud. En 2015 et 2017, Vibe Dakar a, en moins de deux ans au Sénégal, intégré le top 10 des meilleures audiences du pays.

La cession de Vibe Côte d’Ivoire et de Sénégal intervient dans un contexte où le groupe Lagardère a entamé depuis le début de l’année un désengagement dans de nombreuses activités liées aux médias.

Jeune Afrique