lundi, novembre 19, 2018
Accueil > Actualités > FRANCE: LE DOSSIER TARIQ RAMADAN DE NOUVEAU DEVANT LES JUGES

FRANCE: LE DOSSIER TARIQ RAMADAN DE NOUVEAU DEVANT LES JUGES

La cour d’appel de Paris doit examiner ce mardi matin, en son absence, le recours de Tariq Ramadan que ce dernier a formé après le rejet, le 4 mai dernier, de sa première demande de mise en liberté. Tariq Ramadan, 55 ans, incarcéré depuis trois mois dans le cadre d’une enquête pour viols en France, conteste le refus de sa remise en liberté, invoquant son état de santé et dénonçant les incohérences de ses accusatrices.
Il est vraiment handicapé, il ne peut quasiment plus marcher, martèle depuis des semaines Emmanuel Marsigny. Mais avant de plaider une remise en liberté pour raison médicale – Tariq Ramadan est atteint d’une schlérose en plaque – son avocat va en premier lieu ce mardi demander un renvoi de l’audience. Faute d’avoir obtenu la présence de son client à l’audience, il estime nécessaire que la cour juge par elle même de son véritable état de santé.

« J’estime qu’il est utile qu’il puisse comparaître physiquement. On verra un peu le petit vieillard qu’il est devenu. Et surtout, le dossier a considérablement évolué depuis le mois de février avec une nouvelle plainte, avec plein d’éléments. Il m’apparaît indispensable qu’il puisse s’expliquer devant ses juges. On lui refuse l’accès à son dossier, on lui a refusé des parloirs familles pendant un mois et demi, maintenant on lui refuse l’accès à ses propres juges : je trouve ça totalement invraisemblable », s’indigne l’avocat Emmanuel Marsigny.

La défense affirme que l’hôpital de la maison d’arrêt de Fresnes où est incarcéré Tariq Ramadan depuis plus de trois mois, n’est pas en mesure de lui donner les soins nécessaires. Emmanuel Marsigny propose de nouveau une mise en liberté sous contrôle judiciaire. Ce à quoi le juge des libertés s’est toujours opposé pour éviter tout risque de pression sur les victimes.

Lire l’article sur RFI