lundi, novembre 19, 2018
Accueil > Actualités > INAUGURATION DU PREMIER TGV ARABE, L’ARABIE SAOUDITE DEVANCE LE MAROC MALGRE 4 ANS DE RETARD…

INAUGURATION DU PREMIER TGV ARABE, L’ARABIE SAOUDITE DEVANCE LE MAROC MALGRE 4 ANS DE RETARD…

Comme annoncé il y a quelques jours, le  a été inauguré en grandes pompes le 25 Septembre 2018. Soit près de 5 ans après la première date d’inauguration prévue par les donneurs d’ordre.
N’en déplaise aux détracteurs, le projet s’est terminé et va commencer bientôt sa phase d’opération.

Les informations quant aux prix, modalités de réservation des billets, etc. diffusent au compte-gouttes et il semble que nombre de pré-requis à une opération sans encombres soient encore manquants. Notamment au vu du difficile accès aux stations à la Mecque et à Jeddah entre autres. Mais le train assure les performances attendues en termes de vitesse avec un parcours Makkah Madinah en 2h52 à peine, contre 6 à 8h pour un trajet par la route!

Les nombreux retards sur le projet et défauts du consortium d’entreprises espagnoles en charge du projet avait fait couler l’encre dans les médias internationaux.

Ce n’était pourtant pas faute d’avoir mis la pression sur les parties espagnoles au plus haut niveau. Des ministres ont même été mobilisés pour bien être sûr que le gouvernement espagnol suive ce projet hautement stratégique pour le Serviteur des Deux Nobles Mosquées, le Roi Salman bin Abdelaziz.

Le Roi lui-même a d’ailleurs fait le déplacement pour l’inauguration, accompagné de dignitaires locaux et étrangers.

Côté prix, le billet Makkah-Médine est annoncé à 75 riyals en économie, soit environ 25 riyals de plus qu’un trajet en bus, et 125 riyals en Business Class.

La communauté internationale n’a que peu commenté l’inaugration qui est pourtant une avancée majeure pour l’Arabie Saoudite qui devient le premier pays arabe et le deuxième pays de l’OCI seulement (après la Turquie) à mettre en opération une ligne de train électrique à très grande vitesse (plus de 300km/h). Un mois seulement avant le Maroc qui deviendra quant à lui en Novembre le premier pays africain à mettre en opération un TGV. Ce saut technologique, même si entièrement réalisé par des sociétés européennes, est un pas en avant pour les pays de la région, qui rivalisent désormais non seulement sur la hauteur des bâtiments mais aussi sur les avancées technologiques.

L’inauguration par le Maroc du TGV, français quant à lui et démarré également en 2008, sera sûrement aussi un moment de gloire et fierté pour le royaume chérifien, bon joueur même si la course avec l’Arabie a été perdue cette fois. Le Président Macron sera aux côtés du Roi Mohammed VI pour la cérémonie prévue en Novembre, avec peut être par la même occasion l’annonce de nouveaux projets.

AJIB