INTERVIEW AVEC EL HADJ KONE ABDOULAYE (2ème  PARTIE)

« CETTE MOSQUÉE SERA L’ŒUVRE LA PLUS UTILE QUE J’AURAI CONTRIBUÉ À RÉALISER SUR TERRE ». 

Dans le contexte de la pose de la première pierre de la future Mosquée des Deux Plateaux ENA, nous vous livrons la dernière partie de l’interview que le président du Comité de pilotage El hadj KONE Abdoulaye a bien voulu accordée à votre rédaction. 

Après tout ce périple, le terrain est acquis et nous avons même des partenaires qui se sont engagés à le mettre en valeur et le dernier acte c’était la pose de la première pierre le dimanche 03 mai 2015, quels sont vos sentiments ?

Je voudrais d’abord, rappeler que lorsque l’imam a lancé l’appel à tous les fidèles pour que chacun puisse apporter sa contribution à l’acquisition d’un terrain, les fidèles et des personnes de bonne volonté sont intervenus spontanément pour se mettre à la disposition du comité de pilotage. Je voudrais profiter de cette tribune pour remercier chacune de ces personnes qui ont répondu à notre appel au nom de Dieu.

Maintenant, pour revenir à votre question, lorsque nous avons prospecté et que nous avons su qu’il y avait un terrain disponible, nous avons fait des démarches auprès du ministère de la construction, du ministère de l’économie et des finances, a savoir la Direction du cadastre, toutes les structures qui pouvaient nous permettre d’avoir ce terrain. Et ces démarches nous ont permis d’avoir tous les papiers qui nous permettent aujourd’hui d’entamer une nouvelle phase qui est celle de la construction de la mosquée. Et là encore Dieu dans Sa miséricorde a épargné à la communauté des recherches de fonds grâce à la LIPCI qui a pu mettre en contact l’imam KONE Ibrahim et des partenaires financiers turcs qui ont décidé à titre gratuit d’offrir une mosquée à notre communauté. A ce stade de mon propos, je voudrais remercier la LIPCI et son président. Je remercie également nos partenaires turcs qui sont venu poser la première pierre de la mosquée et nous dire  leur volonté de prendre en charge entièrement la construction, non seulement de la mosquée, mais des autres infrastructures. Donc je rends grâce à Dieu qui nous a permis de rencontrer ces personnes qui, au nom de Dieu, veulent offrir à notre communauté une œuvre qui permettra à toute la communauté et à tous les musulmans du secteur des Deux Plateaux ENA de prier dans les conditions idoines.

Que pouvez-vous dire à l’endroit des imams et de la communauté entière ?

Je voudrais remercier l’imam El hadj KONE Ibrahim qui a porté son choix sur ma modeste personne pour conduire ce comité de pilotage. Il y avait d’éminents cadres, des personnes certainement plus compétentes que moi ; mais il a décidé de me confier cette noble responsabilité. Le bureau que nous avons formé comprend des notaires, des avocats, des Économistes, des ingénieurs, des Architectes, des entrepreneurs et des personnes de compétences diverses. Tous ensembles, nous nous sommes mis à la tâche et aujourd’hui, le résultat est là. Nous avons pu acquérir un terrain ; et nous avons pu avoir des partenaires qui vont construire la mosquée.

Je voudrais donc dire merci à l’imam El hadj KONE Ibrahima pour m’avoir choisi pour conduire cette œuvre de Dieu. Et je le remercie au nom de tous les membres du comité de pilotage. Et particulièrement, je voudrais dire merci au notaire Maitre KONE FANNY Aïssatou, qui s’est mise spontanément et entièrement à la disposition du comité. Elle a rédigé tous les actes et effectué toutes les démarches de procédure judiciaire nécessaire en pareil circonstance ; et ce, à titre gracieux. C’est grâce à elle même que nous avons pu savoir qu’il y avait un terrain disponible dans ce secteur. Elle aurait pu faire les démarches pour acquérir à son nom ce terrain. Mais, elle a décidé d’informer la communauté et nous avons effectué toutes les démarches ensemble pour le compte de la communauté. Je voudrais donc lui dire grand merci pour sa gratitude et son dévouement pour le bonheur de la communauté.

Je voudrais dire merci à tous les autres membres du comité pour leur engagement pour la cause de l’islam et pour leur assiduité aux séances de travail du comité.  On a eu des réunions pratiquement chaque dimanche durant de longs mois, et jamais aucun membre du comité n’a décidé un jour de ne pas venir aux réunions en disant qu’il y en avait trop. Ils étaient tous présents mêmes les doyens comme M FADIGA Kafoumba et les autres qui sont aujourd’hui des personnes âgées ; mais qui se déplaçaient pour venir chez moi ici.

Je voudrais dire merci à la LIPCI, aux imams et à tous les imams. Parce que le fait de nous avoir affecté l’imam KONE a été un acte posé par la LIPCI. Et le rôle de la LIPCI a été déterminant dans la rencontre des partenaires turcs. Ces deux éléments font que la LIPCI a joué un grand rôle dans la construction de la future mosquée des Deux Plateaux ENA. Et je remercie l’imam CISSE Vassiriki, président de la LIPCI et l’imam Binaté Ibrahima qui ont soutenu leur frère l’imam KONE pour que nous puissions aboutir à ce résultat.

Je voudrais remercier tous les fidèles qui viennent prier à l’ENA. Car chaque fois que les fidèles sont sollicités, que soit pendant les prières de djouma, le mois de ramadan ou pour des actes ponctuels, ils ont toujours répondu présents.

Et je voudrais particulièrement avoir un mot à l’endroit de nos sages. Messieurs les ministres Yaya OUATTARA, ESSY Amara, Saliou TOURE, etc. Et le Préfet Moussa COMARA (Paix à son âme) qui m’a dit un jour : « Mon fils, moi je priais dans la grande Mosquée de Treichville. Je ne manquais aucune prière de vendredi dans cette mosquée. Mais vous êtes venu me voir pour me demander de venir prier sur l’esplanade de l’ENA. Dorénavant, je viendrai prier avec vous ». Et jusqu’à sa mort, tous les vendredis et toutes les prières des fêtes de Ramadan et de Tabaski, le doyen COMARA venait prier à la mosquée de l’ENA. Je voudrais profiter de votre micro pour lui rendre hommage et demander à Dieu de lui accorder le paradis.

Je prie aussi pour tous les autres sages qui sont avec nous. Que Dieu leur accorde la santé et les garde longtemps auprès de nous !

Je voudrais dire merci aux femmes et aux jeunes de cette communauté, qui m’ont épaulé, qui ont soutenu l’imam et qui ont tout fait pour que cette communauté soit unie.

Je ne voudrais pas oublier une structure ou des personnes, mais je voudrais dire à l’ensemble des fidèles de cette mosquée que nous devons rendre gloire à Dieu qui en l’espace de trois (03) ans a permis que nous puissions arriver à ce stade de la construction de notre mosquée. Il y a des communautés plus anciennes que la nôtre qui cherchent encore un terrain, qui cherchent des partenaires. Mais, cela n’a pas été le cas pour nous car Dieu, dans son infinie bonté, a décidé d’aider notre communauté et de lui faciliter la tâche. Le terrain qu’on a eu dans ce secteur, si nous devrions l’acheter, c’est au moins 100 millions F CFA. On la eu à titre gracieux. Et si nous devrions construire une mosquée telle que présentée dans la maquette de nos partenaire turcs, il faut débourser 500 à 600 millions. Mais, on a eu des personnes généreuses qui disent qu’elles vont faire cet investissement gratuitement pour nous. Que de grâce ! C’est pourquoi, nous ne cesseront jamais de glorifier ALLAH SWT pour Ses bienfaits. Nous avons prié, j’ai vu l’imam à la Mecque entrain de prier pendant le tawaf pour demander à Dieu de nous aider à acquérir une Mosquée. Aujourd’hui, je crois que ses prières, ses supplications et son appel à Dieu ont été répondu positivement par Le Seigneur Le Très Haut. Donc, je ne peux dire que merci à Dieu et à toutes les personnes qui ont contribué à cet évènement historique.

Pour terminer, ce que je peux ajouter c’est que le jour où cette mosquée sortira de terre et que nous ont aurons effectué la première prière, je pourrai rendre encore une fois gloire à Dieu. Et je dirai que tous les acteurs de cette œuvre dédiée à Dieu n’auraient pas vécu inutiles. Pour ma part, bien que j’aie occupé des fonctions importantes au niveau de l’administration ivoirienne, trésorier payeur général, Payeur général de la dette publique, Président du Conseil Général de tout le District d’Odienné pendant 10 ans ; je pense que la construction de cette mosquée sera la chose la plus utile que j’aurai contribué à réaliser sur cette terre.

C’est historique comme le disait mon frère Maitre BOURGOUIN qui est membre du comité de pilotage, lors de la cérémonie de pose de la première pierre le dimanche 03 mai 2015. Il m’a dit « Petit frère, c’est historique ce qui est entrain de se passer ; dans 100 ans, si la mosquée est là, les gens diront qu’il y a eu par le passé, des gens qui ont pris de leur temps et de leur énergie ; à qui Dieu a cru et les a aidé à faire cette œuvre pour LUI ».

komamadou@yahoo.fr

Apropos de auteur

Web journaliste-rédacteur

Comments

  1. 5fZegL Svens Bilder Laufen Marathon Triathlon Fotos

  2. What a funny blog! I in fact enjoyed watching this humorous video with my relatives as well as along with my friends.

  3. Yahoo results While browsing Yahoo I found this page in the results and I didn at think it fit

Notice:SVP, soyez courtois dans vos commentaire. Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Merci.

Laisser un commentaire

*