IRAN: IMAMAT ET POLITIQUE VONT DE PAIRE

Publié le 13.01.2017 

CARNET DE ROUTE

L’imam dans nos contrées africaines est un guide spirituel qui dirige surtout les prières et officie les baptêmes, les mariages et les cérémonies religieuses. On imagine mal les imams et au-delà les religieux, s’impliquer dans la politique politicienne en Afrique. Même quand un discours prononcé a une connotation un tant soit peu politique, cela offusque et provoque une levée de boucliers qui suscite la désapprobation non seulement du monde politique lui- même; mais en plus, de la société civile. Eh bien, dans le cas spécifique de l’Iran, il faut se départir de cette idée car l’imam est plus que cela, il est un Tout.

L’imam, un guide spirituel

LE PRESIDIENT  MOHAMED KHATAMI

LE PRESIDIENT MOHAMED KHATAMI

Il est d’abord guide spirituel, c’est-à-dire comme tout imam, intervient dans la vie religieuse en dirigeant les prières en faisant les sermons du vendredi, en invitant les fidèles à s’inscrire dans les voies tracées par Allah. Et dans ce sens, ils sont, respectés. En Iran en plus de bénéficier de toutes les commodités sociales comme c’est le cas dans les pays foncièrement musulmans, ils bénéficient  de certains égards qui ne laisse indifférents le visiteur non averti qui pourrait assimiler cela à un culte de la personne ou de la personnalité, c’est selon.

12 imams dans l’histoire

LE PRESIDENT HASHEMI RAFSANJANI

LE PRESIDENT HASHEMI RAFSANJANI

Pour être plus précis à ce sujet, en Iran, il y a 12 imams qui sont entrés dans l’histoire et qui bénéficient de fêtes et de jours de commémoration. .Ce sont les imams Ali, Assad, Husséine, Bhakæri, Zeine Abidine, Mohamed Baker, Moussa, Kassim, Jawad, Addi Ali Naki, Askari et Mahdi

Dans la tradition chiite en Iran, ce dernier a disparu mais doit revenir

Le jour  du décès de l’imam Khomeiny, férié

L'AYATOLLAH KHOMEINY

L’AYATOLLAH KHOMEINY

Le jour de la commémoration du décès de l’imam Khomeiny est jour férié. .Les images des Ayatollah les plus titrés et  les plus récents sont affichés partout. Les autres qui n’occupent pas de poste officiel où qui dirigent ne serait-ce que de simples mosquées de quartier se reconnaissent par leur tenue noire et leurs turbans qui leur confèrent  une respectabilité sans faille.

Les décisions des imams.ont valeur de loi

LE PRESIDENT  HASSAN ROHANI

LE PRESIDENT HASSAN ROHANI

Les imams. Prennent des décisions qui ont valeur de loi c’est par exemple la dernière décision du guide suprême Ali KHAMENEI qui a entériné les élections présidentielles qui ont suscité beaucoup de contestations(2009)  .le cas de la fatwa  promulguée  par l’imam Khomeiny contre Salman Rushdie dans le cadres des versets sataniques. est également un cas patent. Selon les informations que nous avons recueillies, ces imams ont une formation plurielle qui allie le spirituel et le temporel. Ils sont imam en terme de formation théologique mais combinent celle-ci avec des formations en finance, sciences, banque, etc. plus mais pour dire donc qu’en Iran, n’est pas imam qui veut

Le pouvoir de l’Ayatollah surpasse celui du président  

L'AYATOLLAH ALI KHAMENEI

L’AYATOLLAH ALI KHAMENEI

Au-delà de son caractère religieux, et de son implication dans la vie sociale, il est en plus un homme politique dans le sens propre du terme. Concrètement, au niveau du système politique iranien, c’est le Guide Suprême qui est le véritable chef de l’Etat, le président élu n’étant en fait qu’un premier ministre qui ne dit pas son nom. .Mais au-delà du titre même de guide suprême qui est un titre à vie, des religieux, ont occupé ce fauteuil présidentiel à commencer par l’Ayatollah Khomeiny lui-même tout juste après la révolution mais en plus, l’Ayatollah ali Khamenei l’actuel guide suprême mais également, les Ayatollah Ali Akbar Hashemi Rafsanjini.et Mohammed Khatami.

Un Ayatollah  président de l’Assemblée  nationale (2009)

Parmi les quatre candidats aux dernières élections qui se sont déroulées le 12 juin de cette année (2009), figurait en bonne place un religieux à savoir Mehdi Karrubi Ce dernier est en fait un ancien Président de l’Assemblée Nationale. Dans ce même registre Rafsandjani qui a été président de la République  et est aujourd’hui (2009) le Président de l’Assemblée des Experts qui comprend 86 membres. Ce sont ces membres qui Désignent le Guide Suprême, Khamenei et qui l’évaluent

En un mot, tout tourne autour de l’imam en Iran ce qui justifie le caractère théocratique de ce régime.

Kemebrama@hotmail.com

Apropos de auteur

Notice:SVP, soyez courtois dans vos commentaire. Vous pouvez utiliser du HTML dans vos commentaires. Merci.

Laisser un commentaire

*