mardi, décembre 18, 2018
Accueil > Actualités > LA MOSQUEE TRANSPARENTE QUI INVITE A BRISER LES MURS ET TROUVER LES PORTES VERS LE PARADIS

LA MOSQUEE TRANSPARENTE QUI INVITE A BRISER LES MURS ET TROUVER LES PORTES VERS LE PARADIS

Elle a pris forme sous les doigts de l’artiste saoudien Ajlan Gharem, et pris vie à Vancouver, au Canada, dans le cadre de sa Biennale, la mosquée « Paradise Has Many Gates » ne laisse personne indifférent, en Orient comme en Occident.

Voulue par son créateur, ce bâtisseur de ponts dans l’âme, sa réalisation grillagée évoque à la fois l’enfer carcéral de Guantanamo, les clôtures qui sont érigées contre l’afflux des réfugiés, mais aussi les murs qui se dressent entre musulmans et non musulmans. Des murs qui enferment dans l’ignorance, la haine et le rejet de l’autre, comme dans une prison.

Sa belle transparence incite le public à briser toutes les barrières, visibles et invisibles, et les non-musulmans à pénétrer sans crainte dans son enceinte sacrée unique.

Véritable œuvre d’art, la mosquée conçue par Ajlan Gharem se veut être un « espace de dialogue » exceptionnel, ouvrant bien des portes. « Dans le Coran, le Paradis a huit portes», précise l’artiste saoudien. Sa mosquée a non seulement une transparence riche de sens, mais elle invite aussi à réfléchir à la manière de trouver les portes qui nous mèneront tous au Paradis.

Oumma