mercredi, septembre 30, 2020
Accueil > Actualités > Internationale > LE PRESIDENT TURC INVITE LES PAYS AFRICAINS A COMMERCER AVEC LES MONNAIES NATIONALES

LE PRESIDENT TURC INVITE LES PAYS AFRICAINS A COMMERCER AVEC LES MONNAIES NATIONALES

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a plaidé pour des échanges commerciaux avec le continent africain et le reste du monde avec les monnaies nationales.
Erdogan a souligné ceci mercredi, dans son discours d’ouverture du second forum d’affaires Turquie-Afrique, tenu dans la ville turque, Istanbul.

« Je le dis dorénavant à tous mes amis et frères africains, travaillons ensemble avec nos monnaies nationales », a lancé Erdogan, qui mène une lutte contre l’hégémonie du dollar dans le commerce international.
« Nous sommes prêts à développer le commerce avec la monnaie nationale de tous les pays. Quel est le problème ici ? Le changement des mentalités. Toute la question est de croire en l’existence de solutions alternatives », a-t-il ajouté.

« La Turquie attache beaucoup d’importance à la coopération avec le continent Africain », a-t-il tout d’abord insisté avant de poursuivre « la Turquie qui, il y a 10-15 ans, n’était présente que dans certaines régions, possède aujourd’hui le 6è réseau diplomatique dans le monde ».
Il a ajouté « nous avons ouvert notre plus grande représentation diplomatique dans un pays d’Afrique qu’est la Somalie. En plus de nos ambassades, nous avons développé notre présence sur le continent à travers nos institutions telles que la TIKA, l’Institut Yunus Emre, l’Agence de presse Anadolu (AA), la Fondation Maarif et Turkish Airlines ».

Après avoir fustigé le comportement bienveillant de certains pays face aux crimes commis par Israël, Erdogan a salué la position favorable aux palestiniens adopté par les pays africains.
Rappelant que la Turquie est le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés au monde, Erdogan a critiqué le comportement des pays développés qui, selon lui, n’assument pas la responsabilité qui est la leur dans ce domaine.
Abordant la situation économique actuelle de la Turquie, le chef de l’Etat a affirmé que son pays lutte pour son indépendance économique.

« Personne ne nous a offert notre liberté sur un plateau d’argent. Bien au contraire, nous l’avons acquise au prix d’énormes sacrifices. La lutte que nous avons menée pour notre indépendance politique, nous la menons aujourd’hui pour notre indépendance économique », a-t-il précisé.
Et Erdogan de poursuivre « les Turcs et les Africains n’ont pas conquis leurs libertés par la faveur de certaines puissances, mais par le sang de leurs ancêtres et enfants. »
Le leader turc a conclu en annonçant la tenue du troisième Sommet de Coopération Turquie-Afrique de nouveau à Istanbul en 2019. Le premier avait eu lieu en 2008 à Istanbul, et le second en 2014 à Malabo en Guinée Equatoriale.

iinanews

Laisser un commentaire