vendredi, octobre 23, 2020
Accueil > Actualités > LI KEQIANG (PM CHINOIS) : LA CHINE ET LES ETATS-UNIS DOIVENT GÉRER INTELLIGEMMENT LEURS DIVERGENCES ET LEURS CONTRADICTIONS

LI KEQIANG (PM CHINOIS) : LA CHINE ET LES ETATS-UNIS DOIVENT GÉRER INTELLIGEMMENT LEURS DIVERGENCES ET LEURS CONTRADICTIONS

La 3e session de la XIIIe Assemblée populaire nationale (APN), s’est tenue du 24 au 28 mai dernier à Beijing en Chine .A la clôture de cette grande assemblée, le Premier Ministre chinois S. E. Monsieur LI Keqiang, a présidé une conférence de presse, sous format de vidéoconférence.au Grand Palais du Peuple le 28 mai 2020 dans l’après-midi

En cette occasion  il a répondu  aux questions de journalistes chinois et étrangers, sur le développement socio-économique de la Chine, sur  le conflit entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que d’autres questions d’actualité.

Dans cette deuxième partie du traitement de son interview, nous allons nous focaliser sur sa réponse relative aux relations sino américaines assez tendues depuis l’avènement du Corona virus en décembre 2019

QUESTION IV

NBC News : Les États-Unis continuent d’accuser la Chine d’être responsable de la COVID-19. Des voix se lèvent sur une « nouvelle guerre froide » entre la Chine et les États-Unis. Dans le même temps, les équipes chinoises et américaines sont toujours en discussions pour créer des conditions favorables à l’application de la 1ère phase de l’accord économique et commercial sino-américain, afin de promouvoir un développement régulier des relations bilatérales. Vu que l’économie chinoise rencontre des difficultés, d’après vous, la réforme économique et les concessions faites par la Chine suffisent-elles à répondre aux préoccupations des États-Unis ? Si l’effort de coopération échoue, l’économie chinoise sera-t-elle en mesure de résister à la menace d’une « nouvelle guerre froide » et d’un découplage ?

Li Keqiang (Premier Ministre) : C’est vrai que pour le moment, les relations entre la Chine et les États-Unis rencontrent de nouveaux problèmes et de nouveaux défis. Leurs relations sont très importantes. Les deux pays sont membres permanents du Conseil de Sécurité, et, face aux défis traditionnels et non traditionnels, ils peuvent et doivent coopérer dans beaucoup de domaines. Les deux pays ont de larges échanges dans les domaines économique, commercial, scientifique, technologique, culturel et humain, et partagent de larges intérêts communs. La Chine et les États-Unis gagnent à coopérer et perdent à se battre. Leurs relations concernent non seulement les intérêts des deux peuples, mais aussi ceux du monde. C’est pourquoi tout problème survenu dans leurs relations pourrait devenir un sujet d’inquiétude pour le monde. Concernant l’allégation sur la « nouvelle guerre froide », la Chine a depuis toujours rejeté la mentalité de la guerre froide. Concernant le prétendu découplage, ce n’est bon ni pour la Chine, ni pour les États-Unis, ni pour le monde. Nous devons continuer à mettre en œuvre les consensus dégagés par les chefs d’État des deux pays et promouvoir une relation sino-américaine basée sur la coordination, la coopération et la stabilité.

Les économies de nos pays sont profondément imbriquées. Les liens économiques et commerciaux entre la Chine et les États-Unis ont parcouru un long chemin, et les deux parties en ont toutes les deux bénéficié. Récemment, une entreprise américaine de technologie de pointe a annoncé l’inauguration d’un projet d’investissement à Wuhan. Je ne veux pas faire de publicité ici, mais je dois dire que je soutiens ce projet et j’ai envoyé une lettre de félicitations. Cet exemple montre que pour les milieux d’affaires chinois et américain, il y a des besoins mutuels, et que les deux parties peuvent tout à fait réaliser une coopération mutuellement bénéfique.

La coopération commerciale sino-américaine doit se faire dans le respect des règles commerciales. C’est au marché et aux entreprises de faire des décisions. Le gouvernement, quant à lui, peut établir des plateformes. La Chine est le plus grand pays en développement, et les États-Unis sont le plus grand pays développé. Les deux pays ont des différences en termes de système social, de culture et d’histoire. Il est inévitable qu’on ait des divergences et des contradictions. L’importance est de savoir les gérer. Si on regarde la relation sino-américaine durant ces dernières décennies, on voit que malgré les vicissitudes, la coopération sino-américaine s’est poursuivie. C’est une relation complexe. Il nous faut avoir de l’intelligence pour élargir les intérêts communs entre nos deux pays et savoir gérer les contradictions et les divergences. En un mot, les deux pays doivent se respecter et développer une relation sur la base de l’égalité et du bénéfice mutuel, respecter les intérêts vitaux et les préoccupations majeures de part et d’autre, et promouvoir une coopération gagnant-gagnant, car cela est dans l’intérêt des deux pays et du monde.

kemebrama@hotamail.com

Source : Sercom Ambassade de la République de Chine en Côte d’Ivoire

 

 

 

Laisser un commentaire