lundi, août 20, 2018
Accueil > Actualités > MOHAMED VI ET LES MAROCAINS : DES LIENS TRÈS FORTS

MOHAMED VI ET LES MAROCAINS : DES LIENS TRÈS FORTS

«Heureux qui comme le Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI, qui du haut de son trône règne sur un peuple comme celui qu’il gouverne et qui est prêt à faire le sacrifice suprême pour lui.et qui dort tout en se sachant aimé…. »
Cette phrase inachevée, en fait un passage de l’Iliade d’Homère relatif au grand voyageur Ulysse de la mythologie grecque , que nous avons transformée à notre guise pour les besoins de la cause, exprime bien la réalité qui est celle du Roi du Maroc Mohamed VI : un souverain aimé par son peuple

Cet amour pour le Roi qui est difficile à cerner parfois pour les non marocains (question de culture et d’environnement obligent), est une réalité tangible aussi bien au Maroc qu’en dehors de ce Royaume où vit une diaspora non négligeable comme c’est le cas ici en Côte d’ivoire.


En effet, s’il y a un fait qui s’impose ici en terre ivoirienne, c’est le respect et le très grand attachement du peuple marocain pour son Roi .Ce dernier fait l’unanimité au sein de cette communauté industrieuse que nous côtoyons ici quotidiennement. En langage ivoirien on dirait que : «le Roi Mohamed VI est le fétiche auquel on ne touche pas.» en d’autres termes, c’est celui qui fait l’unanimité.
De l’ambassadeur aux hommes d’affaires en passant par les diplomates en poste à Abidjan ,les commerçants, les restaurateurs marocains d’Adjamé du Plateau, de Marcory ou même de l’intérieur du pays, le Roi est l’objet d’une grande vénération ,à commencer par son portrait affiché sur tous les murs de ses concitoyens. Par ailleurs, les différentes visites du souverain chérifien en Côte d’Ivoire suscitent beaucoup d’engouements pour cette communauté qui se mobilise pour son accueil En ce moment, au-delà des youyous des marocaines, ce sont des Hassal Malik (traduction littérale de notre part) qui fusent de partout.


L’un des faits culturels qui attire l’attention et suscite à la fois interrogation et curiosité pour les Ivoiriens que nous sommes, c’est le combat pour apposer un baiser sur la main du souverain chérifien même si ce dernier semble ne pas être très porté sur cet exercice puisqu’on le voit souvent la retirer


A défaut de la main, ce sont ses épaules qu’on vise si le protocole le permet. Cette image au-delà du Roi Mohamed 6, on l’a constatée avec feu sa majesté Hassan II

et à travers les archives avec feu, Sa Majesté Mohamed V.


De même, dès qu’il s’agit de se mobiliser pour les activités liées au Roi ou au Maroc, les entreprises marocaines très introduites en Côte d‘Ivoire, n’hésitent pas à s’investir pour la réussite de l’événement .On l’a constaté à plusieurs reprises lors des différentes fêtes du trône depuis deux ans et, lors des manifestations organisées à l’occasion de la dernière coupe d’Afrique des Nations de football de même que lors de la dernière coupe du monde de football qui vient de se dérouler en Russie. La dernière fête du Roi qui a réuni plus de 600 invités en est une illustration parfaite


Cette relation intime avec Le souverain chérifien va même au-delà du matériel et du financier et s’étend au plan religieux où, dès que son nom est prononcé, il est aussitôt accompagné par la phrase: «que Dieu l’assiste. » réservée surtout au Prophète Muhammad (saw) et à ses sahabas (Ses saints compagnons) et cela aussi bien au niveau des discours officiels de l’ambassadeur, Son Excellence Abdel Malek kétani que des Religieux comme nous l’avons constaté lors du colloque des oulémas africains qui vient de se tenir à Abidjan au mois de juillet dernier avec de nombreux Erudits et Religieux venus du Maroc


Cette attitude n’est pas loin de rappeler le « god save the King. » des Anglais qui ont également une relation très forte avec la famille royale à la différence qu’en Angleterre, la Reine règne mais ne gouverne pas alors qu’au Maroc le Souverain royal règne et gouverne en tant que chef d’un Etat moderne
La dimension religieuse qui nous a étonné pour la première fois lorsque nous en avons été témoin , s’explique certainement par le fait que la famille royale telle que nous l’enseigne l’histoire, est issue du prophète Muhammad dans la mesure où, la dynastie des Alaouites dont fait partie le Roi (La dynastie alaouite« descendant d’Ali », gendre du prophète Mahomet) descendrait de la lignée du calife Ali Ibn Abi Talib et de Fatima Zahra, fille du prophète Muhammad (saw).Elle fait partie des six dynasties (Idrissides, Almoravides, Almohades, Mérinides, Saadiens) qui ont gouverné le Maroc depuis le 17ème Siècle (source Wikipédia)


En un mot, les relations entre le Roi Mohamed VI et les Marocain sortent de l’ordinaire surtout que dans les sociétés occidentales le système monarchique ne semble servir que pour le décor
kemebrama@hotmail