lundi, août 20, 2018
Accueil > Actualités > NOUVELLE MESURE DE PRÉLÈVEMENT DES EMPREINTES DIGITALES POUR LES CANDIDATS AU HADJ 2018

NOUVELLE MESURE DE PRÉLÈVEMENT DES EMPREINTES DIGITALES POUR LES CANDIDATS AU HADJ 2018

Le commissaire du Hadj en Côte d’Ivoire, imam Bachir Ouattara, était face à la presse nationale, dimanche 11 juin 2018, au siège de ladite structure, sis à Cocody Danga.

L’objectif de cette rencontre était d’informer la communauté musulmane et surtout les candidats au hadj 2018 sur la nouvelle directive édictée par les autorités consulaires saoudiennes en vue de la délivrance du visa aux futurs pèlerins.

« Cette année les autorités saoudiennes exigent que chaque candidat au hadj passe dans une structure agréée par le consulat d’Arabie saoudite en Côte d’Ivoire, qui va collecter leurs empreintes digitales ; sans cette mesure, le candidat ne peut pas avoir le visa » a dit en substance l’imam Bachir Ouattara.

Cependant, le Commissaire du Hadj s’est empressé de rassurer les futurs pèlerins et leurs parents : « Tous les candidats passeront par cette opération qui est gratuite, et qui va se dérouler à partir du site de la mosquée d’Aghien, aux Deux Plateaux, lieu de pré regroupement des pèlerins avant leur acheminement sur le site d’opération située non loin du carrefour Duncan».

Cependant, l’imam Ouattara a demandé aux candidats au hadj d’attendre tranquillement chez eux. « Chaque pèlerin sera appelé individuellement par les services du Commissariat pour lui dire de se rendre à la mosquée d’Aghien en vue de prendre part à l’opération », à t il insisté.

L’opération d’enregistrement des empreintes digitales part du 16 au 30 juin 2018 pour les pèlerins d’Abidjan et des localités environnantes. Puis, elle s’étendra au reste du pays entre les 02 et 12 juillet prochain. Pour cette deuxième phase, le Commissariat du Hadj a prévu des séances de sensibilisation des points focaux et des encadreurs de ces zones afin de faciliter la mission des équipes mobiles qui seront déployées à l’intérieur du pays.

Notons qu’au cours de cette importance annonce, l’imam Bachir Ouattara avait à ses côtés, le responsable de la cellule communication, El hadj Sayndou Bakayoko.

KOMARA M.