samedi, décembre 5, 2020
Accueil > Actualités > NUIT D’AL QADR: LA CÉLÉBRATION OFFICIELLE S’EST DÉROULÉE DANS LA MOSQUÉE DE LA RIVERA GOLF, LE 31 MAI 2019

NUIT D’AL QADR: LA CÉLÉBRATION OFFICIELLE S’EST DÉROULÉE DANS LA MOSQUÉE DE LA RIVERA GOLF, LE 31 MAI 2019

La communauté musulmane ivoirienne a célébré la nuit de Al Qadr (ou nuit du destin) dans la nuit du vendredi 31 mai de 21 heures à 23 heures. La cérémonie officielle s’est déroulée à la grande mosquée de la Riviera Golf, en présence du président de la République SEM Alassane Ouattara, ai de 21 heures à 23 heures, sous le thème « Le rôle du Ramadan dans l’éducation morale et spirituelle de la société ».

Le conférencier Imam Adam Diabaté a débuté son intervention par le verset 183 du chapitre 2 du noble Coran dans lequel Allah Le Très Haut révéla le Coran comme « guide pour l’humanité et preuve claire de la bonne direction et du discernement du bien du mal ». Et selon, un hadith du Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui), « quiconque jeûne le mois de Ramadan en espérant la miséricorde divine aura ses péchés antérieurs pardonnés ». Aussi, pendant le mois de Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes et les portes de l’enfer sont fermées, et les démons sont enchaînés.

Crédit photo : Abidjan.net

S’agissant de l’éducation morale, il est indéniable que les vertus du jeûne de Ramadan permettent la culture de la patience chez le jeûneur, la fréquentation des mosquées, la recherche de la connaissance, le rejet des actes blâmables tels que le mensonge, le vol, les jeux de hasard, etc.

Pendant ce mois, le croyant s’abstient de tout dispute et surtout de répondre aux provocations pour préserver son jeûne. Il doit s’efforcer de garder ces valeurs acquises pendant le mois de Ramadan au cours des autres mois de l’année. À ce sujet, le Prophète Mohamed (Psl) ne dit il pas que « le jeûne du Ramadan est un bouclier contre le mal et les mauvais comportements. Le Ramadan permet de cultiver chez le croyant, la piété, l’humilité, l’amour de la lecture du noble Coran dans oublier les actes de générosité et de bienfaisance.

En somme selon l’orateur, le Ramadan permet de façonner un citoyen respectueux des lois de la République.
De plus, le jeûne purifie l’âme du croyant et le rapproche de Son Créateur. Une autre grandeur du mois de Ramadan est la nuit d’Al Qadr qui est meilleure que mille mois. Au cours de cette nuit, les Anges descendent sur la terre avec à leur tête, l’Ange Gabriel pour exécuter les décrets d’Allah.

Crédit photo : Abidjan.net

À cette occasion, le Conseil Supérieur des Imams en Côte d’Ivoire (COSIM) a fait une importante déclaration sur les récentes violences observées à travers le pays et qui ont causé de nombreux morts et des destructions des biens, notamment à Béoumi, Bouna et Zouan Hounien. « Les Ivoiriens s’affrontent en des combats meurtriers qui sèment la désolation avec son cortège de morts, de blessés et de déplacés. Et cela jusqu’au coeur du mois béni de Ramadan, mois de pardon et de l’amour du prochain, par excellence » dixit l’imam Sékou Sylla, porte parole de l’instance imamale. Et l’imam de s’interroger sur les raisons de ces violences venant de personnes qui vivent ensemble depuis des siècles. Comment en est on arrivé à oublier l’effroi et le désastre de la crise post-électorale que nous commencions à conjuguer au passé ? Comment comprendre que des coeurs choqués et qui ont proclamé à l’unisson « plus jamais ça  » se refroidissent subitement en calculs politiques ou ethniques ?
L’imam a rappelé le verset 25 de la sourate 8 dans lequel Allah met en garde les humains contre un dur châtiment qui n’affligera pas que les injustes.

Crédit photo : Abidjan.net

Dans la suite de son propos, l’imam n’a pas omis de rappeler les nombreuses initiatives entreprises depuis 2011 pour ramener la paix dans le pays. L’imam Sékou Sylla a ensuite déploré les mouvements de grèves dans le secteur de l’éducation et des affaires sociales tout en appelant les acteurs à l’esprit de sacrifice d’une part et les autorités à rechercher des solutions possibles et acceptables pour tous.

Intervenant au nom du chef de l’État, le ministre de l’intérieur M Sidiki Diakité a remercié les imams, guides religieux ainsi que la communauté musulmane ivoirienne dans son ensemble et les à exhorté à poursuivre lrire prières et invocations en faveur de la paix et de la cohésion sociale.

La cérémonie officielle de célébration de la nuit d’Al Qadr s’est achevée autour de 23 heures pour permettre aux imams et aux fidèles de poursuivre leurs adorations dans leurs mosquées respectives.

KOMARA

Laisser un commentaire