jeudi, février 2, 2023
Accueil > Actualités > S.E .M WAN LI « LA CHINE A PLEINE CONFIANCE DANS LES PERSPECTIVES DE LA COOPERATION SINO-IVOIRIENNE ».

S.E .M WAN LI « LA CHINE A PLEINE CONFIANCE DANS LES PERSPECTIVES DE LA COOPERATION SINO-IVOIRIENNE ».

Le Forum sur la Coopération sino-africaine a tenu  sa huitième conférence ministérielle du 29 au 30 novembre dernier  à Dakar au Sénégal. Auparavant, pour en savoir plus sur cette conférence, le site abidjan.net a interviewé l’Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire Son Excellence Monsieur WAN Li

Dans le cadre de notre dossier sur cet événement, nous avions publié la première partie de cette interview avec comme titre : S.E .M WAN LI : « LE FORUM BOOSTERA LA COOPERATION STRATEGIQUE SINO-AFRICAINE »

Dans cette deuxième partie de l’interview, nous allons nous appesantir sur les relations sino-ivoiriennes

Ndlr : le titre de l’article est de la Rédaction de Plume Libre.

Q : Quels sont les nouveaux progrès de la coopération Chine-Côte d’Ivoire depuis la clôture du Sommet de Beijing ?

R : Dans le cadre du Sommet de Beijing du FCSA ,la coopération sino-ivoirienne a obtenu de nouveaux résultats dans divers domaines. Les projets tels que le Lycée d’Excellence de Grand-Bassam, le Stade Olympique d’Ebimpé, l’extension du port autonome d’Abidjan et le développement et la réhabilitation du réseau électrique national ont été achevés. D’autres projets comme la zone industrielle PK24, l’autoroute Tiébissou-Bouaké, l’usine de transformation du cacao, le projet d’alimentation en eau potable dans douze villes, le projet d’accès à la télévision par satellite dans 500 villages et le projet d’éducation numérique sont en cours. Par ailleurs, les échanges se sont multipliés entre les partis politiques, les institutions législatives, les médias, les établissements scolaires, les organisations non-gouvernementales et les gouvernements locaux des deux pays. La promotion de l’apprentissage de la langue chinoise en Côte d’Ivoire a progressé et l’amitié traditionnelle entre les deux peuples s’est consolidée.

Dans le contexte de la COVID-19, la lutte conjointe contre la pandémie devient un nouveau point saillant de la coopération Chine-Côte d’Ivoire. L’année dernière, le gouvernement chinois a fourni au gouvernement ivoirien 4 lots de matériel médical dont des masques et des combinaisons de protection et envoyé en Côte d’Ivoire un groupe de 12 experts médicaux chinois pour partager leurs expériences dans la lutte contre la pandémie. Cette année, le gouvernement chinois a accordé au gouvernement ivoirien un don de 100.000 doses de vaccins Sinopharm, qui d’ailleurs ont été déjà administrées, et nous envisageons un nouveau don de 300.000 doses de vaccins Sinopharm. En outre, plus de 810.000 doses de vaccins Sinopharm ont été livrées à la Côte d’Ivoire dans le cadre de la facilité de COVAX et quelques deux millions de doses de vaccins chinois que la Côte d’Ivoire avait acquises par voie commerciale sont successivement arrivées.

Q : Selon vous, quel l’impact de la Conférence de Dakar du FCSA à la coopération Chine-Côte d’Ivoire?

R: Grâce aux efforts conjoints de la Chine et de l’Afrique, la Conférence de Dakar du FCSA sera certainement couronnée de plein succès et, avec de nouveaux résultats de coopération acquis et de nouvelles mesures fortes adoptées, insufflera une nouvelle dynamique au développement de qualité de la coopération Chine-Afrique. La Côte d’Ivoire est une partie prenante importante du FCSA et un grand partenaire de la Chine en Afrique. La mise en œuvre des acquis du FCSA contribuera certainement au renforcement de la cooperation chine-côte d’ivoire.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Côte d’Ivoire en 1983, les relations bilatérales ont fait preuve d’un bon élan de développement

. Ces dernières années surtout, la confiance politique mutuelle s’est renforcée davantage et la coopération dans divers secteurs ne cesse de se concrétiser. La Chine a pleine confiance dans les perspectives de la coopération sino-ivoirienne. Nous sommes prêts à travailler avec la Côte d’Ivoire pour saisir les opportunités offertes par la Conférence de Dakar, consolider la coopération dans les secteurs traditionnels comme les infrastructures et renforcer la coopération dans d’autres domaines tels que l’industrialisation et surtout l’industrie agro-alimentaire, le secteur privé, l’économie numérique, l’économie verte, la ville intelligente, les ressources humaines, la santé et la lutte contre la pandémie ainsi que la lutte contre le changement climatique, en vue de bénéficier davantage aux deux peuples et de contribuer à la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique encore plus solide dans la nouvelle ère.

kemebrama@hotmail.com

Source : Abidjan.net

Laisser un commentaire