dimanche, juin 26, 2022
Accueil > Actualités > SEM ABDULLAH BIN HAMAD AL SOBAIEE : « LE PRINCE HERITIER MOHAMMED BEN SALMAN, VEUT TRANSFORMER L’ARABIE SAOUDITE POUR EN FAIRE UN EXEMPLE AU MONDE »

SEM ABDULLAH BIN HAMAD AL SOBAIEE : « LE PRINCE HERITIER MOHAMMED BEN SALMAN, VEUT TRANSFORMER L’ARABIE SAOUDITE POUR EN FAIRE UN EXEMPLE AU MONDE »

INTERVIEW TROISIEME PARTIE AVEC L’AMBASSADEUR DU ROYAUME D’ARABIE SAOUDITE EN COTE D’IVOIRE

« Vision 2030 », changements socioculturels et économiques, innovations techniques et technologiques ; Droits des femmes, avenir des jeunes, etc., SEM Abdullah Bin Hamad AL SOBAIEE, ambassadeur du royaume d’Arabie saoudite en côte d’ivoire, fait des révélations dans cette troisième partie de l’interview qu’il a bien voulu nous accorder de manière exclusive

Il est utile de rappeler que lors des deux précédentes parties, l’Ambassadeur du Royaume saoudien en Côte d’Ivoire a bien voulu nous parler du dernier sommet du G20 qui vient de se dérouler en Arabie saoudite, et du Hadj 2020 et 2021

CHANGEMENTS ECONOMIQUES

Excellence, Votre pays fait partie de ceux qui comptent à travers le monde puisqu’il vient d’organiser un sommet qui fait partie des plus grandes rencontres de dirigeants à travers le Monde. Mais, il se trouve que votre économie si on s’en tient aux différents articles sur le Royaume d’Arabie saoudite, est essentiellement fondée sur les revenus issus pétrole dont le prix ces derniers années connaît des chutes drastiques.

Quelles sont les alternatives que prévoient le Royaume d’Arabie saoudite pour faire face à ce problème qui minent tous les pays exportateurs de pétrole tels que le Venezuela, le Nigeria, l’Angola, le Gabon pour ne citer que ces pays-là?

SEM Abdullah Bin Hamad AL SOBAIEE: La vision du Royaume d’Arabie Saoudite « 2030 », représente une étape de transformation majeure pour l’économie saoudienne, et une percée vers l’avenir, car le gouvernement a effectué au cours des dernières années, des réformes structurelles, économiques et financières importantes ainsi des initiatives pour diversifier les ressources économiques. Ces réformes ont contribué au renforcement et à la résistance de l’économie pendant la pandémie. La diversification de l’économique constitue une partie majeure de la vision (2030). Et cela ne signifie pas qu’il faille se passer de pétrole, mais plutôt renforcer la gestion des fluctuations des prix du pétrole et éviter leur impact sur les projets gouvernementaux et les services.

Au cours de l’année 2021, le Royaume se concentrera sur l’amélioration des mécanismes de collecte des revenus non pétroliers et sur l’élévation du niveau de communication avec le secteur privé.

L’un des piliers de Vision 2030 est le Fonds d’investissement public, qui cherche à devenir l’un des plus grands fonds souverains dans le monde, par la mise en place d’un portefeuille d’investissement diversifié et pionnier en offrant des opportunités d’investissement attrayantes, tant aux niveaux local qu’au niveau international.

Ce Fonds sera une force motrice pour l’investissement et un organe plus influent au niveau mondial. Il soutiendra l’émergence de nouveaux secteurs et opportunités qui contribueront au renforcement des perceptives de l’économie mondiale. Il boostera également la roue de transformation économique dans le Royaume d’Arabie Saoudite. Ce fonds investira également de manière plus efficace, à long terme pour maximiser les rendements durables, avec une capacité renforcée pour devenir le partenaire préféré dans le domaine de l’investissement mondial. Il soutiendra les efforts de développement et de diversification économique du Royaume d’Arabie Saoudite.

CHANGEMENTS SOCIO-CULTURELS

Aujourd’hui , de nombreux médias parlent d’une « révolution à 180 degré » en Arabie saoudite avec un prince héritier Mohamed Bin Salman, appelé affectueusement , MBS qui a 35 ans et dont la démarche semble trancher avec celle de ses prédécesseurs .On peut citer dans ce sens, le droit des femmes à conduire et à assister aux matches dans des stades, la non obligation de porter le hidjab, l’ouverture des salles de cinémas dans les villes en dehors de la Mecque et de Médine’ ouverture d’une boite de nuit hallal à Djeddah pour ne citer que ces cas-là

Pensez-vous que ces changements pourront être acceptés par une frange non négligeable de la population attachée tout de même à l’islam ?

En plus, ne doit –on pas craindre une « occidentalisation. » de votre Royaume qui reste tout de même une terre sainte ?

SEM Abdullah Bin Hamad AL SOBAIEE: Le Royaume a été et reste toujours le pays des Deux Saintes Mosquées et il est fier de servir les pèlerins « les Hôtes du très Miséricordieux », et il cherche à être un état normal dans lequel les gens vivent une vie normale en créant une société plus égalitaire entre les femmes et les hommes, et aucun État ne peut réussir si la moitié de la population est exclue. Et le Prince Héritier veut transformer le Royaume en un pays naturel et fort, dépendant de l’innovation, pour devenir un exemple à suivre sur la scène » arabe et mondiale. Cette transformation doit être globale et conforme aux aspirations des saoudiens, notamment les jeunes. Le monde n’est pas habitué à voir l’Arabie saoudite évoluer rapidement et avec audace, d’autant plus qu’elle possède une énergie de jeunesse estimée à environ 70% de la société saoudienne, et la plupart d’entre eux communiquent via les réseaux sociaux et suivent le rythme des développements dans le monde, et des milliers d’entre eux étudient dans divers pays du monde, du Japon à l’Amérique, et ils ont de l’expérience et des ambitions. Ils ont également confiance dans le gouvernement pour leur ouvrir la voie, qu’ils soient hommes ou femmes, et c’est ce qui permettrait à l’Arabie Saoudite d’aller de l’avant. Pour y parvenir, des domaines de divertissement, d’innovation et de médias doivent être ouverts, permettant un dialogue public et un traitement clair au sujet de la corruption.

kemebrama@hotmail.com

Laisser un commentaire