mercredi, janvier 20, 2021
Accueil > Actualités > OPINION : LE GENERAL SOLEIMANI, CHAMPION DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME

OPINION : LE GENERAL SOLEIMANI, CHAMPION DE LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME

 Dans le cadre de l’animation de notre rubrique opinion, nous avons reçu cette réflexion de Monsieur    Iman ALIBAKHSHI

Conseiller Politique de l’Ambassade de la République Islamique d’Iran

, que nous faisons paraitre  sans commentaire

Le rempart de la République islamique face aux AméricainLe Général Soleimani doit être considéré comme le rempart de la République islamique face aux Américains. En effet, avec la puissance et le renfort de 270 mille soldats, ils sont entrés dans la région dans le but de la mise en œuvre de la stratégie du Grand Moyen-Orient ainsi que la division des pays de la région en petits fragments basés sur l’appartenance ethnique, lalangue et la race.

La République Islamique d’Iran partage des frontières communes avec seize pays dans lesquels les États-Unis sont présents à travers des bases militaires dont de nouvelles ont été installées durant ces dernières années en Asie centrale notamment au Turkménistan, au Kirghizistan et en Ouzbékistan. Dans la logique de leur Plan du Grand Moyen-Orient, ils ont, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, renforcé leur base militaire au Pakistan et élargi leur présence militaire en Afghanistan. Ils ont également établi des bases militaires au Koweït, au Bahreïn, au Qatar, en Iraq, en Turquie et en Azerbaïdjan.

un penseur et un théoricien de diverses questions politiques

Beaucoup pensent que le Général Soleimani n’était qu’une personnalité militaire alors que, en dehors de cela, il était un penseur et un théoricien de diverses questions politiques, culturelles et sociales et même économiques. Il a ainsi personnellement géré et guidé de nombreux projets non seulement pour les Gardiens de la Révolution et la Force Qods, mais aussi pour le compte de la République islamique en Irak et dans d’autres pays. Beaucoup pourraient légitimement se demander, pourquoi la présence du Général Soleimani et de ses compagnons en Irak et en Syrie?  Et pourquoi il a été assassiné en Irak?

La vérité est que, la présence du Général Soleimani répondait aux demandes des gouvernements irakien et syrien pour les aider à lutter contre les terroristes de DAESH. Son apport dans ce sens fut à plusieurs reprises, apprécié et loué par les autorités et personnalités irakiennes et syriennes qui ont également salué sa bravoure. Toute chose qui explique que son assassinat ait été personnellement ordonné par le Président américain Donald Trump.

 

L’État islamique (DAESH) et Qassem Soleimani

La vérité est que lorsque DAESH a proclamé son instauration, il est devenu clair et évident que l’ennemi avait un plan très grand et dangereux non seulement contre l’Iran mais aussi contre toute la région. Bien sûr, l’Iran faisait partie des principales cibles de l’Etat islamique qui était censé changer la situation de la région en créant un nouveau Moyen-Orient.

Suite à la création de DAESH comme un néo phénomène, la République islamique d’Iran a été naturellement prise au dépourvu. L’envoi  des conseillers militaires iraniens en Syrie a été fait au moment où l’Etat islamique, avec d’autres factions terroristes, occupait presque la majeure partie de Damas à l’exception d’une toute petite portion d’environ 8% contrôlée par le gouvernement syrien .Egalement, lorsque les forces de l’Etat islamique ont attaqué l’Irak, elles ont avancé jusqu’à quelques kilomètres seulement de la capitale Bagdad. Ces forces avaient occupé cinq provinces irakiennes, et l’armée irakienne a résisté moins de dix minutes s’est désintégrée et aucune autre force n’était présente pour les affronter.

Tout le monde sait que n’eut été les combats déterminés dirigés par le Général Soleimani en Irak, l’Etat islamique aurait pris le contrôle du centre de l’Irak et certainement d’autres pays de la région. C’est donc le Général Soleimani qui avec sa détermination et son commandement courageux, a arrêté les forces de DAESH sur le point de franchir les portes de Bagdad. Il les a repoussées avant de les anéantir complètement à Mossoul, signant ainsi la fin de vie de DAESH.

Le chemin de Soleimani suivra

Au-delà de sa posture militaire dans la lutte contre les groupes terroristes dans la région, le principal projet de Haj Qassem Soleimani était de réaliser l’union de la Communauté Islamique vers un objectif plus élevé, celui de se dresser ensemble face à ses vrais ennemis. La seule chose que ce projet préconisait était la justice sur la terre. Une justice qui sera étendue au monde entier avec l’apparition de  l’Imam Almahdi (as).

En réalité, les événements qui ont eu lieu ont changé la situation dans la région et joué un rôle majeur dans l’avancement des lignes de front de la révolution islamique. La défaite de l’Etat islamique et l’obtention de grandes victoires ont radicalement changé la position de la Révolution islamique et de la République islamique dans les équations stratégiques de la région, et maintenant, malgré la mort en martyr du Général Qassem Soleimani, les terroristes et ennemis de la révolution islamique d’Iran sont contraints d’accepter nos victoires. La gestion du Général Soleimani a donc stabilisée la position de la révolution et de la République islamique dans le monde plus que jamais.

Iman ALIBAKHSHI

Conseiller Politique de l’Ambassade de la République Islamique d’Iran

 

Laisser un commentaire