Tibbi est une petite bourgade située à une trentaine de kilomètres de la ville San dans la région de Ségou, en république du Mali.

Le peuplement comprend une centaine de familles vivant dans des maisons bâties de terre et de paille.

Une mosquée millénaire

La famille Coulibaly est de loin la plus nombreuse. En effet, les ancêtres Coulibaly, une fratrie de quatre frères, se sont installés côte à côte dans ledit village. Ils ont mis au monde des descendants qui, par l’entremise des mariages consanguins (mariages entre et cousines) ont contribué au peuplement du village.

Les récoltes appartenaient à la communauté, étaient stockées dans les mêmes greniers, sous l’autorité du chef de famille.

À cette époque, la vie familiale, sociale et économique étaient menées de façon collective.

Une concession du village

De même, la source des dépenses était unique.

La structure économique en vigueur est une agriculture de subsistance améliorée utilisant des charrues attelées à des bœufs, des ânes et des chevaux.

La production est essentiellement destinée à la consommation de la collectivité.

À côté de cette source principale d’alimentation, chaque famille entretient dans sa concession l’élevage de volaille, d’ovin, de caprin et de bovin. Et des parcelles pour l’exploitation des cultures maraîchères.

Il est bon de noter que le village de San-Tibbi se situe à environ 1.100 kilomètres d’Abidjan, dans la région de Ségou, soit à peu près 18 heures de route en autocar.

KOMARA M.

Previous post APRÈS LA STATION D’ARAFAT, LES PÈLERINS EN ROUTE POUR MOUDZALIFA
Next post L’AGENCE MÉRIDIEN HADJ & OUMRA CÉLÈBRE SES PÈLERINS DU HADJ 2023

Laisser un commentaire