vendredi, août 23, 2019
Accueil > Actualités > MONNAIE UNIQUE DE LA CEDEAO:  UNE OBLIGATION ET NON UNE SIMPLE OPTION

MONNAIE UNIQUE DE LA CEDEAO:  UNE OBLIGATION ET NON UNE SIMPLE OPTION

Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont décidé de créer une monnaie unique à l’horizon 2020. Cette monnaie unique s’appellera l’ECO.

Cette décision a fait l’objet de beaucoup de débats contradictoires.

C’est dans ce sens que nous avons décidé de nous intéresser aux différents points de vue en faisant paraître la réflexion du docteur Moritié Camara, Maitre de Conférences d’Histoire des Relations Internationales

Compte tenu de la longueur de son intervention, nous allons la segmenter en plusieurs chapitres.

Il est bon de noter que les titres et sous-titres sont de notre rédaction et que le titre de la réflexion du professeur se décline de la façon suivante

L’appellation (Eco): une étape importante

Les Chefs d’Etats des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest viennent d’adopter l’appellation (Eco) de la future monnaie des 15 Etats membres. Cela représente simplement une étape importante mais n’est en rien décisif dans leur volonté de créer cette monnaie. Lorsqu’on désire un enfant il est commun de décider de ses prénoms des années avant. Mais il serait également injuste de réduire cette étape à un simple effet d’annonce destiné à calmer l’ardeur de ceux qui manifestent notamment dans la zone CFA afin que leurs pays abandonnent cette monnaie réputée être celle du colonisateur.

1987: la création d’une zone monétaire unique

Si cette question de monnaie unique hante les tiroirs de la CEDEAO depuis l’adoption en 1987 de son Programme de coopération monétaire, qui avait pour finalité la création d’une zone monétaire unique, les choses ont beaucoup changé aujourd’hui et dans le contexte actuel, on peut affirmer que l’ombre s’est enfin faite humaine pour la réalisation effective de ce projet trentenaire. Et pour cause !

L’ancienne génération de dirigeants est déclinante

La génération de dirigeants qui gouvernent nos pays depuis les années 1960 durant lesquelles les accords notamment entre la France et ses colonies au sujet du franc CFA ont été signé est déclinante et en passe d’être supplanté sur le plan politique et intellectuel par une nouvelle génération plus sensible aux questions de souveraineté et d’indépendance.

La mobilisation anti CFA ne faiblit pas

La mobilisation des antis CFA ne faiblit pas et par leurs actions ils ont suffisamment informé l’opinion sur la véritable nature de cette monnaie. La France sur cette question est sur la sellette et doit maintenant faire face aux critiques de ses propres partenaires au sein de l’Union Européenne comme l’Italie.

La Mondialisation économique s’impose

Enfin, la Mondialisation est devenue une jungle où les entités plus puissantes économiquement imposent leur loi, dès lors les dynamiques d’intégration régionales que l’on observe à travers le monde apparaissent comme une nécessité pour les pays qui se trouvent désavantagés dans le processus de Mondialisation économique. On peut donc dire que la création de la monnaie pour la région ouest-africaine n’est plus une simple option mais bien une obligation.

Mais si la question de la monnaie unique n’est plus une simple vue de l’esprit pour nos dirigeants est-ce pour autant que l’on peut affirmer que sa création est inéluctable pour 2020? Rien n’est moins sûr, car le chemin semble encore long pour satisfaire à toutes les conditions pour cela.

Moritié Camara, Maitre de Conférences d’Histoire des Relations Internationales

A SUIVRE

Laisser un commentaire