dimanche, juin 13, 2021
Accueil > Actualités > PORTRAIT:FEU L’AMBASSADEUR VAZOUMANA TOURE, UNE VIE AU SERVICE DE LA COTE D’IVOIRE ET DE L’ISLAM

PORTRAIT:FEU L’AMBASSADEUR VAZOUMANA TOURE, UNE VIE AU SERVICE DE LA COTE D’IVOIRE ET DE L’ISLAM

El hadj Vazoumana Touré, Ambassadeur de Côte d’ivoire près du Royaume d’Arabie Saoudite, a été arraché à l’affection des Hommes, alors qu’il était en pleine mission le 22 avril 2019 en France à l’âge de 56 ans après 29 ans de carrière pleine

En effet, né à Daloa le 14 mai 1963, il a passé 13 ans dans l’administration territoriale en tant que sous-préfet à  Niakara puis à Ouaragahio. C’est justement dans cette ville que, remarqué par sa foi et par sa pratique religieuse, il se fera remarquer par l’ex président  Laurent Gbagbo natif de Ouaragahio  .Ce dernier lui fera bénéficier d’une formation en Egypte avant de le nommer Consul général à Djédah en Arabie Saoudite en 2003 poste qu’il occupera au profit des pèlerins ivoiriens jusqu’à l’accession du Président Alassane Ouattara qui lui confie la mission de représenter la Côte d’Ivoire en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire plénipotentiaire près du Royaume d’Arabie Saoudite, le 2 octobre 2011

.

Par ailleurs, représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès de l’organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui a son siège à Djeddah, le défunt à contribué à la signature de plusieurs accords en matière d’investissements et a toujours su se faire remarquer par ses qualités humaines et professionnelles.

Au plan religieux et spirituel, feu l’Ambassadeur Touré Vazoumana est issu d’une famille pratiquante mais surtout engagée pour la cause islamique en Côte d’ivoire à l’image de son père feu Vamé Touré, riche transporteur et commerçant à Daloa qui s’est beaucoup investi pour la cause d’Allah dans cette ville. Dans ce même registre, son aîné Touré vassiriki, premier Président de l’Association des Élèves et Étudiants Musulmans de Côte d’Ivoire (AEEMCI) et  proche du Cheikh Al Aima Boikary Fofana est le président du comité du contrôle du Hadj en Côte d’ivoire

Il est bon de noter que c’est entant que sous-préfet qu’il a  fait construire  la  première mosquée de Niakara, ville qui  n’en disposait pas jusqu’à son arrivée dans cette ville entant administrateur civile

kemebrama@hotmail.com

Laisser un commentaire