mercredi, juillet 17, 2019
Accueil > Actualités > ABATTA : SIX JEUNES DÉCÈDENT APRÈS AVOIR CONSOMME DU KOUTOUKOU (’ALCOOL LOCAL)

ABATTA : SIX JEUNES DÉCÈDENT APRÈS AVOIR CONSOMME DU KOUTOUKOU (’ALCOOL LOCAL)

 

Un évènement malheureux défraie la chronique abidjanaise depuis le samedi  29 juin 2019. Il s’agit du décès d’un nombre de jeunes dans le village d’Abatta  dans la commune de Bingerville.

Les chiffres relatifs au nombre de victimes varient entre cinq et 6, selon les sources

En effet, selon notre consœur Dorcas Loba (Stagiaire) sur le sitewww.rti.ci : «les évènements se sont déroulés le samedi 29 juin 2019 à Abatta, village près de Bingerville (environ 10 km d’Abidjan).

 Un groupe de jeunes riverains se retrouvent dans une buvette dans la soirée. Au menu, comme d’habitude, quelques verres d’une boisson locale alcoolisée très prisée communément appelé « Koutoukou » dans une ambiance bon enfant. Ils se séparent après un bon moment entre amis.

Aussitôt entré chez eux, deux d’entre eux vont être transférés d’urgence au centre de santé du village dans la nuit de samedi à dimanche, où ils rendront l’âme quelques temps seulement avant même de recevoir des soins, selon les témoignages de plusieurs personnes.

Par la suite, deux autres victimes vont suivre le lundi 01 juillet 2019 et une cinquième dans l’après-midi du mardi après de fortes douleurs abdominales observées. »

La même source nous apprend qu’à la suite de ces décès, les jeunes du village ont commencé à manifester sous prétexte que leurs compagnons avaient été empoisonnés.

C’est suite à ces manifestations que le préfet d’Abidjan, Monsieur Vincent Toh bi Irié, va se rendre sur le terrain pour constater les faits.

Et c’est à partir de ce constat que ce dernier va publier le communiqué suivant

MESSAGE DU PREFET D’ABIDJAN

DÉCÈS À ABATTA,

Les forces de sécurité et les services sanitaires ont constaté le décès d’un (01) individu le 30 Juin 2019, de trois (03) individus le 01 Juillet 2019 et d’un (1) individu le 02 Juillet 2019, soit un total de cinq (05) dans le village d’Abatta, Sous-Préfecture de Bingerville.

Toutes ces personnes auraient consommé de l’alcool.

Les services sanitaires ont procédé à des prélèvements en vue d’analyses pour déterminer les raisons de ces décès dans le même périmètre.

A la minute où nous portons cette information aux populations de la Sous-Préfecture de Bingerville et de la Commune de Cocody, ce sont cinq (05) personnes dont le décès a été formellement constaté.

Aucune certitude n’est établie pour l’heure.

Par mesure conservatoire, tous les débits de boissons ont été fermés.

Les centres de santé de la zone observent en ce moment une vigilance particulière et une permanence afin de traiter tout cas suspect.

En cas de diarrhée, de douleurs abdominales, de vomissements, de troubles respiratoires et de convulsions, vous êtes priés de vous rendre immédiatement dans le centre de santé le plus proche ou d’y conduire vos proches qui présentent ces symptômes.

Les populations d’Abatta sont priées d’observer scrupuleusement ces mesures conservatoires, en attendant d’autres instructions.

Comme le montre ce communiqué, tous les débits de boisson du secteur ont été fermés et la population est appelée à faire preuve de vigilance et à signaler tous les cas suspects manifestant les symptômes qui ont provoqué la mort des jeunes consommateurs d’alcool le samedi  29 juin 2019

 

 

 

On apprend par ailleurs que la tenancière du maqui a été arrêté pour raisons d’enquêtes

kemebrama@hotmail.com

Source : www.rti.ci et compte Facebook du préfet d’Abidjan

Laisser un commentaire