lundi, novembre 19, 2018
Accueil > Actualités > AU LIBAN, FAIBLE MOBILISATION AUX PREMIERES ELECTIONS LEGISLATIVES EN FAVEUR DU HEZBOLLAH

AU LIBAN, FAIBLE MOBILISATION AUX PREMIERES ELECTIONS LEGISLATIVES EN FAVEUR DU HEZBOLLAH

Le Liban a tenu ses premières élections législatives, dimanche 6 mai en près d’une décennie. Ce scrutin qui a peu mobilisé, à moins de 50 % de participation, devrait être remporté par le puissant parti traditionnel Hezbollah.

Après les premières élections législatives organisées au Liban depuis neuf ans, les opérations de dépouillement des voix ont commencé dimanche 6 mai au soir, mais les résultats finaux ne seront connus que dans la journée du lundi. De l’avis des experts, l’issue du scrutin ne réserve aucune surprise, et le parlement (128 députés) devrait être dominé par les partis traditionnels, notamment le puissant Hezbollah chiite, un allié de la Syrie et de l’Iran.

Sur le terrain, plusieurs irrégularités et infractions ont toutefois été relevées par l’Association libanaise pour des élections démocratiques (LADE). Elle évoque notamment l’usage de couteaux et de bâtons dans une violente bagarre à Zahlé au Nord du pays, et le passage à tabac d’une candidate, dans un bureau de vote situé dans une localité du sud, par des partisans du Hezbollah.

L’association a également déploré l’autorisation de vote dans certains bureaux au-delà de 19 heures, soulignant qu’il s’agit d’une « infraction à la loi ».

Des législatives en faveur du Hezbollah

Sur les 3,7 millions d’électeurs, seuls 49,2 % ont déposé leur bulletin dans l’urne, contre 54 % en 2009, a indiqué dans la soirée le ministre de l’intérieur, Nohad Machnouk.