vendredi, décembre 13, 2019
Accueil > Actualités > DES SURVIVANTS DE L’ATTAQUE TERRORISTE NOUVELLE-ZÉLANDAISE APPRÉCIENT HAUTEMENT L’INVITATION DU ROI SAOUDIEN POUR ACCOMPLIR LE HADJ À SES FRAIS ENTIÈREMENT

DES SURVIVANTS DE L’ATTAQUE TERRORISTE NOUVELLE-ZÉLANDAISE APPRÉCIENT HAUTEMENT L’INVITATION DU ROI SAOUDIEN POUR ACCOMPLIR LE HADJ À SES FRAIS ENTIÈREMENT

Des survivants de l’attaque terroriste de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ont souligné que le Serviteur des Deux Saintes mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz, les  avait invités à accomplir le grand pèlerinage à La Mecque, le Hadj, cette année dans le cadre du programme « Invités du Serviteur des deux Saintes mosquées » pour le Hadj et la Omra, et les a aidés à rétablir la paix et à faire face aux conséquences de leurs dures épreuves.

Dans des entretiens exclusifs avec ces survivants de l’attaque terroriste de Christchurch, Haji Rashid Omar, qui a perdu son fils dans l’attaque, a déclaré à l’Union des agences de presse de l’OCI (UNA) qu’il avait survécu parce qu’il était en retard pour la prière du vendredi ce jour-là, à la mosquée Al Noor, alors que son fils Tariq faisait partie des martyrs car il était allé à la mosquée plus tôt que sa famille. Il a déclaré que son fils de 24 ans était un footballeur professionnel et un entraîneur dans deux équipes de football junior.

Rashid a déclaré qu’après s’être rendu à La Mecque pour le pèlerinage, dans le cadre du programme Hôtes du roi, visiteurs des deux Saintes mosquées, il se sentait en paix et davantage intéressé à prier pour son fils et sa famille.
Haji Abou Zaid, un réfugié syrien arrivé en Nouvelle-Zélande il y a un an, a survécu à la fusillade le 15 mars 2019 après avoir été blessé par balles à deux endroits.

« J’ai survécu – grâce à Allah – après m’être blessé par balle aux jambes », a déclaré Abou Zaid à la presse, évoquant cet incident tragique, soulignant qu’après sa chute, les martyrs abattus sont tombés sur son corps et l’ont couvert.
Il a révélé qu’il n’avait perdu aucun membre de sa famille dans l’attaque terroriste. « Mais tous ceux qui se trouvaient à la mosquée étaient des amis et des parents à moi », a-t-il déclaré, ajoutant que son ami proche, qui l’accompagnait pendant le voyage entre la Syrie et la Nouvelle-Zélande, a trouvé la mort avec son fils lors de l’incident.

«Par la grâce d’Allah, puis les dirigeants de l’Arabie Saoudite représentés par le Serviteur des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdulaziz et le prince héritier Mohammed bin Salman, j’ai eu l’opportunité de ma vie de réaliser le pèlerinage et de réaliser ce que chaque musulman aspire à accomplir: se rendre à La Mecque pour le Hadj. Cela m’a beaucoup aidé à surmonter mon épreuve « , a déclaré Abou Zaid.

Il a souligné que la communauté musulmane de Nouvelle-Zélande avait du mal à faire face au traumatisme consécutif à l’incident, mais que la sympathie et le soutien manifestés par les Néo-Zélandais et le gouvernement les aidaient beaucoup à surmonter la situation.

Parmi les survivants arrivés pour le pèlerinage de cette année se trouve Shihadeh al-Sinnawi, un Palestinien qui vit en Nouvelle-Zélande depuis 21 ans. Il a reçu une balle dans le pied, mais a survécu à l’attaque terroriste après que des fidèles soient tombés sur lui, dissimulant la partie supérieure de son corps.

Sinnawi avait déjà effectué son pèlerinage en 1995 quand il résidait en Arabie Saoudite. Mais il considère que le pèlerinage de cette année est différent car il a été invité par le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le roi Salman, et après le douloureux incident terroriste, a-t-il ajouté, ajoutant que ce geste généreux servait à guérir ceux qui ont été blessés physiquement et moralement lors de  l’attaque et symbolise un moyen de redonner espoir.

iinanews

Laisser un commentaire