mardi, novembre 20, 2018
Accueil > Actualités > Côte d'Ivoire > DOSSIER/HOUPHOUËT : «LES ARABES NE SONT D’ACCORD QUE SUR LEURS DÉSACCORDS !»

DOSSIER/HOUPHOUËT : «LES ARABES NE SONT D’ACCORD QUE SUR LEURS DÉSACCORDS !»

À l’invitation du Roi d’Arabie saoudite, sa Majesté Salman ben Abdelaziz Al Saoud, le président de la République de côte d’Ivoire, le Docteur Alassane Ouattara, se rendra du 18 au 24 aout 2018 au pèlerinage à la Mecque.

Bien que ce voyage ait un caractère religieux et spirituel, il ne peut être traité comme le pèlerinage du citoyen lambda dans la mesure où, l’illustre pèlerin est le Président d’une République en l’occurrence celle de Côte d’Ivoire. Qui plus est, il a été invité par le Roi d’un Royaume et non des moindres, celui de l’Arabie saoudite
Cette visite à caractère religieux est donc un prétexte tout trouvé pour nous attarder sur les relations entre la Côte d’ivoire et les pays arabes notamment ceux du Golfe. La précision est importante dans la mesure où, l’Afrique comprend une zone arabophone constituée par les pays comme, la Mauritanie, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, la Lybie l’Egypte qui font partie de l’Union du Maghreb arabe (UMA).
A ces pays on pourrait ajouter certains pays de la corne de l’Afrique tels que la Somalie, Djibouti, le Soudan, qui contiennent une forte population arabe cohabitant avec d’autres peuples.
Ces relations, nous allons les analiser à travers les différents présidents qui se sont succédés en Côte d’ivoire à savoir, les président Felix Houphouët Boigny, Henry Konan Bédié, Gueï Robert, Laurent Gbagbo et enfin, le président Alassane Ouattara
Dans la première partie de ce dossier, nous allons nous appesantir sur les relations avec ces pays du président Félix Houphouët Boigny au président Gueï Robert en passant par le Président Bédié
UNE ATTITUDE VARIÉE FACE AUX PAYS DU GOLFE
Chaque président ivoirien a eu une certaine particularité dans la gestion des relations avec les pays arabes et notamment eux du Golfe
Houphouët : «les Arabes ne sont d’accords que sur leurs désaccords !»

Le président Felix Houphouët Boigny, on se le rappelle, n’avait pas de bons rapport avec les pays arabes ou du moins certains pays arabes notamment ceux du Golfe et en Afrique, la Lybie du colonel Kadhafi qu’il n’a pas hésité à traiter de fou au congrès du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) en 1985
Lors de ce congrès, il a même prononcé des phrases fortes qui sont encore gravées dans la mémoire des Ivoiriens.
Répondant à la question d’une journaliste égyptienne quant à ses relations privilégiées avec l’Etat d’Israël au détriment des pays arabes et notamment de la cause palestinienne après la guerre du Yom Kippour en 1973, il avait répondu à cette dernière en mettant en avant les contradictions entre Arabes par rapport à ce problème. Et dans sa réponse on retient cette phrase encore gravée dans les mémoires selon laquelle : «les Arabes ne sont d’accords que sur leurs désaccords »
Houphouët : « Kadhafi est fou »

En cette même occasion, il avait traité le colonel Kadhafi de fou en affirmant : «il existe deux sortes de fous. Ceux qui étaient riches et qui perdent tout d’un seul coup et, ceux qui n’avaient rien comme Kadhafi et, qui tout à coup, deviennent riches .A l’occasion de la crise pétrolière de 1973, il s’est retrouvé à la tête d’une fortune colossale grâce aux puits de pétrole dont recèle son pays et, il a perdu la tête »
Effectivement, le président Félix Houphouët Boigny n’appréciait les attitudes de feu le colonel Kadhafi qu’il accusait de vouloir manipuler les étudiants ivoiriens afin d’introduire le communisme dans son pays .Nous étions en ce moment en pleine guerre froide entre capitalistes et communistes et la Lybie était le porte-drapeau de ce système en Afrique
Par ailleurs, ses relations avec les monarchies du golfe n’étaient pas meilleures non plus On se rappelle, qu’il avait refusé l’intervention de celles-ci dans la construction du barrage de soubré sous prétexte qu’elles voulaient s’immiscer dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire.
Houphouët installe l’ambassade de Côte d’Ivoire à Jérusalem
Pire encore, le bélier de Yamoussoukro avait poussé le bouchon jusqu’à installer l’ambassade de Côte d’ivoire à Jérusalem alors que cette ville a toujours constitué une pomme de discorde entre les pays arabes et Israël chacun des protagonistes la considérant comme sienne.
Au plan diplomatique, cette action avait suscité une volée de bois verts contre la Côte d’Ivoire des pays arabes et même de la part nombreux pays musulmans. L’Iran en cette occasion, pays perse et non arabe mais musulman, avait rompu les relations diplomatiques avec la Côte d’Ivoire rappelant sans autre forme de procès son ambassadeur à Téhéran.
De bons rapports avec les présidents arabes africains
Cependant, le Président Houphouët avait de bons rapports avec les président

tunisien Habib Bourguiba

Marocain, le roi Hassan II,

Hassan II

et Mauritanien, Moctar Ould Dada

Malgré tout ce qui pouvait être considéré comme animosité, il allait ouvrir une ambassade de Côte d’ivoire en Arabie saoudite avec comme premier ambassadeur à ce poste, feu le banquier Abou DOUMBIA
Des relations normales avec le Président Bédié

Sous la gouvernance du président Bédié, les relations diplomatiques se sont poursuivies normalement avec les monarchies du Golfe.
Le président Henry Konan Bédié, pondéré et fin diplomate puisqu’il a tout de même fait ses premiers pas à Washington dans le domaine de la diplomatie n’a pas « troublé les eaux. » en ce domaine. Les relations entre la Côte d’ivoire et les pays arabes, n’ont pas connu de bouleversement .On se souvient même que sous son mandat, l’imam principal de la Mecque avait fait un déplacement fort médiatisé sur les bords de la lagune ébrié.
Pas de chargement avec le Général Gueï


Le même scénario va se poursuivre avec le Général Gueï qui somme toute, n’a pas passé un long moment à la tête du pays. De sa prise de pouvoir à la suite d’un coup d’État produit le 24 décembre 1999. à l’accession du président Laurent Gbagbo à la magistrature suprême de la Côte d’Ivoire, il n’a pas eu le temps d’imposer sa marque aux affaires de la Côte d’Ivoire
kemebrama@hotmail.com
A SUIVRE : UN SAUT QUALITATIF AVEC LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO