Accueil > Actualités > Religieuse > HAJJ/CORONAVIRUS: LES MUSULMANS APPELÉS A SUSPENDRE LES PREPARATIFS POUR LE GRAND PELERINAGE

HAJJ/CORONAVIRUS: LES MUSULMANS APPELÉS A SUSPENDRE LES PREPARATIFS POUR LE GRAND PELERINAGE

La pandémie du coronavirus sévira-t-elle assez longtemps pour empêcher l’organisation du hajj 2020 ? A ce jour, l’Arabie Saoudite n’a annoncé aucune annulation mais a tout de même lancé un appel aux musulmans à travers le monde à suspendre les préparatifs.

L’optimisme affiché par la Ligue islamique mondiale s’agissant du maintien du grand pèlerinage (Hajj) s’amenuise à mesure que l’épidémie du coronavirus continue de sévir pour une durée encore indéterminée. Le Covid-19 a provoqué, en date du mercredi 1er avril, plus de 40 000 morts à travers le monde, principalement en Europe.

L’Arabie Saoudite, par la voix du ministère du Hajj et de la Omra, a appelé, mardi 31 mars, les musulmans de tous les pays à suspendre leurs préparatifs pour le hajj, prévu fin juillet, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Bien que l’Arabie Saoudite se déclare prête à « servir les pèlerins », elle entend mettre une priorité sur la préservation de leur santé. En conséquence, « nous avons demandé à nos frères musulmans dans tous les pays d’attendre que la situation soit claire avant de passer un contrat (hajj) », a fait savoir le ministre saoudien du Pèlerinage, Mohammad Benten, à la télévision publique saoudienne Al-Ekhbariya. Attendre, mais combien de temps ? C’est la grande question qui demeure en suspens et que devra trancher dans les prochaines semaines le gouvernement.


Une annulation du hajj serait une première dans l’histoire

Cet appel est lancé après les décisions des autorités saoudiennes de suspendre le petit pèlerinage (omra), puis de fermer l’ensemble des mosquées du pays et des lieux saints de La Mecque et de Médine à leurs fidèles afin de freiner la propagation du coronavirus.

Une annulation totale de l’édition 2020 du Hajj,si elle est décrétée, serait une première dans l’histoire. Le royaume, qui a également fermé ses frontières à de nombreux pays dont la France, a recensé, en date du mardi 31 mars, 1 563 cas de contamination au Covid-19 et dix morts.

Laisser un commentaire