vendredi, avril 12, 2024
Accueil > Actualités > INFRASTRUCTURES : LES TRAVAUX D’OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DU FLEUVE COMOÉ LANCES

INFRASTRUCTURES : LES TRAVAUX D’OUVERTURE DE L’EMBOUCHURE DU FLEUVE COMOÉ LANCES

La valorisation de la baie de Cocody, a franchi hier, lundi 11 novembre, une nouvelle étape avec le lancement des travaux de l’ouverture de cette baie, jusqu’ici enclavée, à l’Océan Atlantique à travers le fleuve Comoé, qui traverse la station balnéaire Grand-Bassam, à quelque 30 km au sud d’Abidjan.

En effet, le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, a procédé ce jour en question, dans l’ancienne capitale de la Côte d’ivoire, en présence du premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de plusieurs membres du Gouvernement ainsi que des rois et chefs traditionnels, au lancement des travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé.

Ces travaux qui vont durer 22 mois, « pas une minute de plus », a insisté le vice-président, seront assurés par la SGTM, société de droit marocain, pour un investissement global de 40 millions de dollars soit 21,26 milliards de F.C.F.A hors taxes et hors douanes.

C’est dans ce sens que le Royaume du Maroc était représenté, entre autres, par  son Ambassadeur en Côte d’Ivoire, Son Excellence, Monsieur Abdelmalek Kettani, ainsi que par Saïd Zarrou, Directeur Général de Marchica Med, maître d’ouvrage de ce projet d’ouverture fleuve Comoé vers l’océan Atlantique.

La mise en œuvre de ces travaux va impulser une dynamique de développement et de préservation de l’environnement dans la ville touristico-balnéaire. D’ailleurs, ils font partie de la seconde tranche du Projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié et devraient permettre d’améliorer le renouvellement des eaux de la lagune Ebrié en favorisant l’échange entre la mer et la lagune lors des crues

Ils vont également permettre de favoriser le développement socio-économique de la ville historique de Grand-Bassam classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Au plan protocolaire, des allocutions ont eu lieu au cours desquelles, les différents intervenants ont loué les relations privilégiée entre la Côte d’ivoire et le Royaume chérifien.

C’est ainsi que le vice-président de la République Daniel Kablan Duncan a rappelé que le Maroc et la Côte d’Ivoire sont liés par pas moins de « 100 accords » qui s’élèvent à des milliards de francs CFA et qui participent au développement de la Côte d’Ivoire.

De son côté, Monsieur Saïd Zarrou, Directeur Général de Marchica Med, maître d’ouvrage de ce projet d’ouverture fleuve Comoé vers l’océan Atlantique, a également souligné les  relations privilégiées entre la Côte d’ivoire et le Maroc. Il a surtout mis l’accent sur l’aspect technique du projet en signifiant que : « l’ouverture du fleuve à l’océan, via Grand-Bassam, est de nature à garantir l’amélioration du renouvellement des eaux de la baie, la réhabilitation de son écosystème ainsi que la valorisation du foncier».

Quant à l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’ivoire, Son Excellence Abdelmalek kettani, comme les autres intervenants de marque ,il a non seulement salué les relations séculaires et privilégiées entre la Côte d’ivoire et le Maroc à travers les liens étroits entre sa Majesté Mohamed VI et le président de la République de Côte d’ivoire, Son Excellence Alassane Ouattara, mais il a surtout insisté sur l’action des entreprises marocaines en Côte d’ivoire.

Pour lui, les actions de ces entreprises sur place, s’insèrent dans les relations Sud-Sud, toutes choses qui reflètent l’image d’une Afrique qui gagne et qui se développe. Il a également mis l’accent sur leur expertise et leur volonté de toujours participer au développement de la Côte d’ivoire

La cérémonie a pris fin par le lancement collectif de pelletées de sable sur une stèle aménagée pour la circonstance

kemebrama@hotmail.com

Source ; sercom présidence de la République et article rédigé par  Mohamed Chakir Alaoui et Abderrahim Et-Tahiri in le site, le 360

 

Laisser un commentaire