mardi, décembre 18, 2018
Accueil > Actualités > ISRAËL : LE PARAGUAY INAUGURE, A SON TOUR, SON AMBASSADE A JERUSALEM

ISRAËL : LE PARAGUAY INAUGURE, A SON TOUR, SON AMBASSADE A JERUSALEM

Imitant les États-Unis et le Guatemala, le Paraguay est le troisième pays à transférer son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.

Le Paraguay a inauguré, lundi 21 mai, son ambassade à Jérusalem, une semaine après l’initiative des États-Unis et du Guatemala. L’inauguration a eu lieu en présence du président paraguayen, Horacio Cartes, et du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

« Le président a planifié cette décision il y a environ huit mois. Nous en avons discuté et voilà, le moment est arrivé. La décision n’a rien à voir avec le fait que d’autres gouvernements aient fait la même chose », avait affirmé la semaine dernière le chef de la diplomatie du Paraguay, Eladio Loizaga.

Selon lui, le président paraguayen a pris sa décision après un voyage en juillet 2016 en Israël, où il a pu observer que c’est à Jérusalem que tous les ambassadeurs en poste dans ce pays viennent présenter leurs lettres de créances auprès des autorités. « Le siège du gouvernement (d’Israël) est à Jérusalem, le bureau du Premier ministre, celui du président, les visites officielles se font à Jérusalem », a énuméré Eladio Loizaga. Le transfert de son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem n’empêche pas le Paraguay d’entretenir une relation « intense et très étroite » avec la Palestine, a-t-il assuré.

Le Paraguay est le second pays d’Amérique latine, après le Guatemala mercredi, à imiter la décision très controversée de Donald Trump.

Lundi 14 mai, les États-Unis ont procédé à l’ouverture controversée et ultramédiatisée de leur nouvelle ambassade à Jérusalem, qui a coïncidé avec un bain de sang dans la bande de Gaza. Mercredi, c’est le Guatemala qui, à son tour, a transféré dans la ville sainte son ambassade, rompant avec des décennies de consensus international. Celui-ci veut que les ambassades soient installées en dehors de Jérusalem, compte tenu du statut disputé de cette ville et de la persistance du conflit israélo-palestinien.

Lire l’article sur France24