jeudi, octobre 29, 2020
Accueil > Actualités > PREMIER ATELIER TURC SUR LE TOURISME HALAL POUR CREER UN « LANGAGE MONDIAL COMMUN »

PREMIER ATELIER TURC SUR LE TOURISME HALAL POUR CREER UN « LANGAGE MONDIAL COMMUN »

Le premier atelier sur le tourisme halal en Turquie aura lieu en février pour analyser la situation actuelle du pays en termes de possibilités de tourisme halal et créer un « langage mondial commun » concernant le secteur du tourisme halal.
Organisé par le Centre de recherche-administration sur le tourisme halal de l’Université Süleyman Demirel, l’atelier aura lieu les 22 et 24 février.

S’exprimant devant l’agence de presse Ihlas, le professeur agrégé Ömer Akgün Tekin a déclaré s’attendre à une participation de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), de l’Agence turque de coopération et de coordination (TIKA), de l’Organisation internationale du tourisme halal, etc.

L’atelier analysera les possibilités de tourisme halal en Turquie, ainsi que les forces et les faiblesses du pays dans ce domaine.
Tekin a déclaré qu’à son avis, la Turquie devait publier dès que possible un règlement sur le tourisme halal et créer un certificat de stratégie du tourisme halal afin de combler le vide en termes de création d’un langage mondial pour le tourisme halal.
« Nous sommes convaincus que la Turquie a le potentiel de créer un tel langage », a ajouté Tekin.

Il a indiqué qu’ils envisageaient de publier un « Guide du tourisme halal » en Turquie. Il a ajouté qu’environ 400 millions de musulmans vivent près de la Turquie et qu’au moins 90% d’entre eux voyageaient avec un ensemble de valeurs fondées sur leurs convictions, comme avoir des aliments certifiés halal et ne pas consommer d’alcool dans les hôtels.
« La Turquie devrait devenir la principale destination du tourisme halal et doit identifier de nouveaux marchés pour attirer plus de visiteurs », a déclaré Tekin.

Les attractions naturelles et historiques du pays sont depuis longtemps une force magnétique qui attire des touristes du monde entier et, ces dernières années, des options touristiques variées ont attiré des touristes de pays musulmans et arabophones.

iinanews

Laisser un commentaire