mercredi, août 4, 2021
Accueil > Actualités > QUI EST LA NOUVELLE PRÉSIDENTE DE LA TANZANIE APRÈS MAGUFULI? TROIS CHOSES IMPORTANTES QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

QUI EST LA NOUVELLE PRÉSIDENTE DE LA TANZANIE APRÈS MAGUFULI? TROIS CHOSES IMPORTANTES QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Jusqu’à mercredi, l’opinion publique tanzanienne et kényane soupçonnait que le dirigeant tanzanien John Magufuli était peut-être décédé, mais il a fallu une annonce à la télévision d’État pour confirmer que l’homme de 61 ans était décédé de complications cardiaques.

Les hommages continuent d’affluer des dirigeants africains qui pleurent avec le peuple tanzanien. Le pays marquera 14 jours de deuil national lorsque les drapeaux flotteront en berne.

Magufuli n’avait pas été vu en public depuis le 27 février, ce qui a soulevé des questions parmi les citoyens. Mais le gouvernement a pris une position ferme sur les rumeurs, le Premier ministre avait affirmé une fois lors d’un rassemblement que le président allait bien et «envoyait ses salutations» au ministre des Affaires juridiques menaçant d’appliquer la rigueur de la loi sur ceux qui publient ou font des témoignages sur la mort de Magufuli.

Ces exemples de propagande et d’utilisation de menaces par le gouvernement, associés au déni du COVID-19 en Tanzanie, ont marqué la dernière année de la présidence de Magufuli. Il reste à voir si son prédécesseur suivra ces traces.

Magufuli n’a été réélu qu’en octobre 2020 et maintenant, le reste de son mandat sera administré par Samia Suhulu Hassan, la vice-présidente qui a annoncé sa mort. Mais qui est-elle?

1) Première femme musulmane d’Afrique à devenir présidente

Un Africain sur trois , et en particulier un Tanzanien, est musulman. Un bon nombre de ce groupe démographique sont des femmes et Hassan coche les deux cases. Mais l’importance de sa représentation réside aussi dans la nécessité de son identité là où elle se trouve.

Elle sera la première femme présidente en Tanzanie et en Afrique de l’Est et seulement la troisième sur tout le continent (l’Afrique a eu plusieurs femmes présidents qui ont agi dans ce rôle). Hassan sera le deuxième président musulman de Tanzanie après Ali Hassan Mwinyi. Les deux présidents musulmans ont été élevés sur l’île de Zanzibar et s’identifient culturellement comme Zanzibari.

2) Une femme qui fait profil bas et qui a été décrite comme calme

Sa nomination par Magufuli en 2015 comme vice-candidate aux élections de cette année-là était clairement un choix de compromis politique. Mais les deux hommes politiques sont aussi des personnages différents avec Hassan portant toutes les qualités que nous n’associerions pas à Magufuli.

Populairement appelée Mama Samia, la mère de quatre enfants parle doucement, garde un profil familial bas et généralement non conflictuelle bien qu’elle soit en politique depuis l’an 2000.

Mais ces contrastes de personnages ne veulent pas dire grand-chose en politique car personne ne peut nier si Hassan va reproduire la façon de diriger de son ancien patron.

3) Une longue carrière dans la fonction publique

Hassan a travaillé dans la fonction publique toute sa vie avant même de se lancer en politique. Elle a été chargée de développement dans la zone semi-autonome de Zanzibar au début des années 1990, alors qu’elle était chef de projet pour le Programme alimentaire mondial (PAM) en Tanzanie, la femme de 61 ans a gagné ses galons dans l’administration publique.

Avant d’entrer à la législature de Zanzibar, elle était à la tête d’un groupe de coordination qui supervisait les ONG en Tanzanie.

AFRIKMAGZa

Laisser un commentaire