mercredi, août 4, 2021
Accueil > Actualités > BRICE KOUASSI : L’HOMME A ABATTRE DESORMAIS : TENE BIRAHIMA OUATTARA DIT « PHOTOCOPIE » !!

BRICE KOUASSI : L’HOMME A ABATTRE DESORMAIS : TENE BIRAHIMA OUATTARA DIT « PHOTOCOPIE » !!

Actuellement les réseaux sociaux font feu  à tout vent sur Téné Birama  Ouattara alias «Photocopie », frère cadet du Président Alassane Ouattara, ex ministre des Affaires Présidentielles ; nommé il y a peu  ministre de la Défense par intérim.

Au vu de cette situation, Dr KOUASSI Brice, Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle répond à ces détracteurs.

Nb ; le titre initial de ce teste était ; » LAISSEZ TENE BIRAMA TRANQUILLE ». De même  les sous-titres sont de la Rédaction de Plume libre

Alors que notre pays vit (encore !) des moments douloureux, avec le brutal rappel à Dieu du Premier Ministre Hamed BAKAYOKO, une autre polémique se fait grandissante sur les causes supposées de cette perte tragique.

Infox et intox plus nauséeuses les unes que les autres

Des voix colportant des rumeurs, gavent nos populations d’infox et d’intox plus nauséeuses les unes que les autres. Cependant, leur persistance à manipuler l’opinion est telle qu’elle finit par faire des adeptes, eux-mêmes plus agressés par des contrevérités que d’informations vraies et officielles. Ce fléau, né curieusement après le départ de quelques alliés du RHDP, s’est accentué après la désignation de feu Amadou GON COULIBALY comme candidat du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Amadou GON COULIBALY a subi un lynchage médiatique

Avant que Dieu ne l’arrache à notre affection, le Premier Ministre Amadou GON COULIBALY a subi un lynchage médiatique qui tendait à le présenter comme un illégitime subitement apparu dans les hautes sphères de l’État. Pourtant le parcours de ce brillant ingénieur est bien connu et reconnu de tous. Tout comme son parcours politique dont la colonne vertébrale reste sa loyauté au Président Alassane OUATTARA, depuis le RDR dont il fut l’un des pionniers, jusqu’au RHDP pour lequel, à force de travail, de cohérence et d’engagement, il a fini par devenir le candidat légitime aux présidentielles de 2020. Dieu en a décidé autrement. A lui la gloire.

Amadou GON COULIBALY aura été vilipendé et torturé

Jusqu’à sa mort, Amadou GON COULIBALY aura été vilipendé et torturé dans la maladie par une certaine presse et par une certaine opinion relayée à satiété sur les réseaux sociaux. Vous avez dit réseaux sociaux ? Sur Internet, ces plateformes permettant de relier des individus en ligne sont devenues des murs de lamentations (c’est pas mauvais en soi) pour certaines personnes avides d’informations et de justice ; mais aussi, malheureusement, une arme de destruction massive pour des malfrats et autres gueux que la société ivoirienne a eu le malheur d’enfanter. Devenant un véritable repère confortable pour des bandits et des malfrats en quête d’impunité niaise, les réseaux sociaux célèbrent aujourd’hui l’incurie, l’injure et la méchanceté gratuites. Mais, revenons à nos mots et tons.

On a accusé Hamed Bakoyoko d’avoir tué Amadou Gon

Amadou GON COULIBALY parti, les mêmes réseaux sociaux ont acusé le Ministre d’Etat d’alors, Hamed BAKAYOKO de l’avoir tué pour lui succéder. Ils n’ont eu dès lors que des chants louangeurs pour mettre l’action d’AGC, son style et son parcours en une musique mélodieuse et suave ; comme si ses adversaires d’hier s’étaient retrouvés sans autres mots que de reconnaître la qualité de cet homme préparé et prêt à s’attaquer à tous les défis au sein de sa communauté, au sein de son parti et à la tête de l’appareil d’Etat. Mais ne soyons pas dupes,  l’ancrage du combat venait de changer ; et sans préparation aucune, une réorientation de la méchanceté gratuite s’imposait. Quel ivoirien n’a pas été dévasté de le voir partir ? Huit mois après sa disparition, la douleur est toujours vive.

Hamed BAKAYOKO était un perfectionniste sans complexe

L’histoire semble se répéter en ses mauvais travers. Cette fois ci avec l’Etoile d’Etat, le Premier Ministre Hamed BAKAYOKO. L’opinion, avec ses relais méprisants, n’y est pas allée de main morte avec celui qui incarne l’une des plus belles réussites pour une jeunesse en quête de modèles, de repères et de parrains. On a tenté de faire de lui un amuseur public, alors qu’Hamed BAKAYOKO, bon vivant (il ne s’en cachait point), était un fou du travail, du travail bien fait. Un perfectionniste sans complexe. Ami des artistes et des jeunes, soutien des plus défavorisés, oreille attentive pour les opposants, homme de terrain, proche de chaque couche sociale. C’est cet homme qu’on a trimbalé dans tous les débats immondes en en faisant un parrain international de la drogue. Il en a été affecté. Ayant remarqué cette affliction, voici les échanges que nous avons eus, à travers des messages téléphoniques, le mercredi 17 juin 2020 :

 

 

Tu es devenu un homme à abattre ;

« Bonjour M. le Ministre d’Etat, Premier Ministre par intérim et cher aîné. Je t’ai trouvé fatigué et abattu ce jour. J’ai été peiné et révolté de te voir ainsi. Je voudrais t’exprimer tout mon soutien et surtout te dire que les calomnies contre toi ces derniers jours sont parfaitement dans l’ordre des choses. Je pense même que cela va continuer, car tu es devenu un homme à abattre ; et tu en connais toi-même les raisons. Je voudrais te dire que nous t’aimons beaucoup et que nous te faisons confiance. Totalement ! Quand je dis-nous, je parle de la majorité des ivoiriens que tu inspires et qui prient pour toi au quotidien. Bonne journée à toi et réalise le destin que Dieu t’a tracé sur cette terre des hommes avec piété et abnégation. »

Sa réponse : « Oui Brice, mon cher frère. Merci pour ton message réconfortant. Je te promets que je serai fort. »

Nous aurions dû structurer et organiser la défense d’Hambak

Mon seul regret aujourd’hui ? Nous aurions dû structurer et organiser la défense d’Hamed Bakayoko, peut-être avec d’autres membres du Gouvernement, car pour que triomphe-le mal, seul suffit l’inaction des hommes de bien. Nous avons laissé prospérer le mal. Nous avons laissé triompher les affirmations sans fondement et sans preuve de Chris Yapi, le célèbre avatar. Fallait-il attendre que « Hambak » tombe pour l’aimer et le défendre ? Nous avons trop longtemps laissé faire et il est temps de nous ressaisir. Chris Yapi et autres cherchent à décrédibiliser un pourvoir dont les résultats sont sans pareil ces dix (10) dernières années.

Il n’y a pas une tueuse silencieuse au sommet de l’Etat

Perdre deux Premiers Ministres en huit mois ne signifie en rien qu’il y a une tueuse silencieuse et froide au sommet de l’Etat. Cela ne peut non plus signifier qu’un pouvoir soit maudit ou sur le déclin. Comme le prouve le score du RHDP aux présidentielles de 2020 et aux législatives de 2021. Ce parti compte et a la confiance de la majorité des ivoiriennes et des ivoiriens.

 

L’homme à abattre : Téné Birahima OUATTARA dit « Photocopie » !

C’est dans ce florilège d’émotions et d’afflictions que certains pensent avoir découvert le tueur. Il aurait une fiole et se promènerait de maison en maison, guettant le moment maléfique pour distiller son poison. Quelle imagination ! Quelle méchanceté gratuite ! Quel manque de tact ! On aurait voulu fragiliser une personne qu’on s’y serait pas pris autrement. Attention, ne soyons pas dupes,  l’ancrage du combat vient encore de changer ; une réorientation de la méchanceté gratuite s’impose. L’homme à abattre désormais : Téné Birahima OUATTARA dit « Photocopie » !

Un homme compétent, doux et bon

Téné Birahima OUATTARA ne peut nullement être celui que Chris Yapi présente comme un homme de basses besognes et de basses manœuvres. « Photocopie », homme discret, n’en est pas moins un homme compétent, doux et bon ! Profondément pénétré du sens du devoir, il sait la place qu’il occupe au sein de l’Etat. Que lui vienne l’idée de créer le chaos au sommet de l’Etat ? Non, n’y pensons même pas. Alors, laissez Téné Birahima OUATTARA tranquille !

il m’a beaucoup inspiré pour Didiévi.

J’ai connu « TBO » ou « Ibrahim » ou encore « Photocopie » en 2005 ; à une époque où nous ne savions même pas ce que Dieu réservait au RDR en 2010 ! Je suis ami à son neveu, l’Honorable Diomandé Abdoulaye depuis Adjamé 220 Logements. C’est au cours de mes nombreux voyages ludiques à Kong, en compagnie de mon ami, que j’ai connu « Photocopie ». J’ai découvert un homme discret, protecteur, sage, doux, d’une simplicité étonnante et profondément attaché à sa terre, KONG ! Je dois confesser qu’il m’a beaucoup inspiré pour Didiévi.

« Photocopie » n’est pas un chimiste à fiole. Non !

De 2005 à 2021, je constate les mêmes qualités humaines chez cet homme-modèle, toujours disponible pour moi, malgré un calendrier que je lui sais désormais démentiel. Il a toujours su me conseiller chaque fois que j’ai eu besoin de lui, tout comme Bacongo, Bictogo, Kandia Camara… « Photocopie », c’est cet homme qui peut spontanément te dire au cours d’une causerie : « Brice, je serai à ton investiture ce samedi, je viendrai te soutenir ! » Nous avons tous sûrement des défauts, mais « Photocopie » n’est pas un chimiste à fiole. Non !

Décrédibiliser, affaiblir, créer le doute. Diviser aussi

Comme pour « AGC » et comme pour « Hambak », le lynchage médiatique vise les mêmes objectifs : décrédibiliser, affaiblir, créer le doute. Diviser aussi. On surexpose un homme discret et compétent, on détruit son image et on le tue à petit feu, à feu de bois. Attention ! Nous avons laissé cet avatar de Chris Yapi tuer « AGC » et « Hambak » ! Il veut récidiver avec « Photocopie » ! Disons à Chris Yapi d’arrêter de jouer avec le feu, car l’homme qu’il décrit avec tant de haine et de méchancetés gratuites n’est pas du tout Téné Birahima OUATTARA !

Nous ne pouvons rien construire de solide et de durable dans la méchanceté,

Faisons attention à nos propres démons et aux oiseaux de mauvais augure. Ils n’ont que des rancunes à assouvir. Or, nous ne pouvons rien construire de solide et de durable dans la méchanceté, la violence et la jalousie. Et cela ne saurait être un programme pour gouverner la Côte d’Ivoire, un pays si important, qui a connu un progrès remarquable sous le leadership éclairé du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA. Œuvrons donc tous à bâtir une communauté pleine d’humanité et d’humanisme, dans le strict respect de nos différences !

Ils n’arriveront guère à leur fin,

Heureusement que l’Etat saura donner les réponses à chacune des accusations malveillantes dont on sait qu’elles sont l’œuvre de personnes tombées en disgrâce avec ce régime et dont l’intention n’est autre que de le faire et voir couler par tous les moyens illégaux. Autant le dire dès maintenant : ils n’arriveront guère à leur fin, comme ce fut le cas lors des élections présidentielles d’octobre 2020 qui ont vu le peuple de Côte d’Ivoire renouveler sa confiance à la politique futuriste de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République.

Paix sur Hambak et sur AGC, de regrettée mémoire !

Courage et soutien indéfectible au Ministre de la Défense par intérim, Téné Birahima OUATTARA !

Vive le RHDP !

Vive la Côte d’Ivoire unie et prospère !

Dr KOUASSI Brice, Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

#ACTIONS_MT_L_AVENIR_C_EST_NOUS

Laisser un commentaire