jeudi, avril 2, 2020
Accueil > Actualités > Sportive > RACISME:MOUSSA MAREGA MASSIVEMENT SOUTENU AU PORTUGAL

RACISME:MOUSSA MAREGA MASSIVEMENT SOUTENU AU PORTUGAL

Victime de cris racistes, Moussa Marega, avait quitté le terrain du Vitoria Guimarães. L’attaquant malien du FC Porto a été notamment soutenu par Marcelo Rebelo de Sousa, le président du Portugal.

  Dimanche dernier, face au Vitoria Guimarães, l’international malien du FC Porto (qui avait permis quelques minutes auparavant à son équipe de prendre l’avantage) a voulu sortir de la pelouse aux alentours de la 70ème minute, excédé par les cris racistes à son encontre. Il en avait été dissuadé par ses coéquipiers, avant d’obtenir gain de cause et de se voir remplacé.

« Avec les insultes que je reçois, avec les cris de singes que je reçois, je ne pouvais pas rester sur cette pelouse (…) Ce n’était plus possible », a déclaré hier Moussa Marega à la radio française RMC. L’attaquant du FC Porto qui a également déclaré que les messages de soutien qu’il avait reçus lui avaient donné de l’espoir.

Le président portugais monte au créneau

Parmi les soutiens notables, il y a notamment celui du président portugais Marcelo Rebelo de Sousa. Le chef de l’Etat qui a été interviewé par plusieurs médias du pays et qui a rappelé que toute expression du racisme, de la xénophobie, de l’intolérance et de la discrimination était non seulement « interdite par la Constitution portugaise », mais allait également « contre les valeurs fondamentales de la dignité humaine », avant d’expliquer pourquoi le racisme n’avait pas sa place au Portugal :

« C’est très simple. Tous les gens qui vivent au sein de la société portugaise viennent de cultures et de civilisations qui sont ici depuis longtemps. Nous, les Portugais, nous sommes qui nous sommes parce que nous sommes le résultat de plusieurs cultures. De purs Portugais, cela n’existe pas. Nous sommes un mélange de Latins, de Grecs, de Phéniciens, de Celtes, de Germains, d’Africains, d’Asiatiques », a rappelé Marcelo Rebelo de Sousa.

« C’est ce que nous sommes, et nous allons continuer à vivre aux côtés de gens qui sont aussi différents de nous que nous pour eux, avec des opinions, des cultures, des religions différentes. Chaque personne est différente de l’autre, et personne ne dirigera un groupe pour exclure d’autres gens et vice-versa. Nous devons vivre ensemble. Outre le respect des autres en tant que personnes, n’est pas plus intelligent et plus sage de comprendre que pour vivre ensemble, il vaut mieux le faire dans un esprit d’intégration plutôt que d’exclusion ? »

Les journaux portugais derrière Marega

La presse portugaise a également apporté tout son soutien à Moussa Marega. « Crime » a notamment titré O Jogo. « Nous sommes Marega », a pour sa part clamé A Bola. Quant au Vitoria Guimarães (un club où Marega a d’ailleurs évolué lors de la saison 2016-2017), le club a réagi dans un communiqué pour affirmer qu’il comptait « censurer toute manifestation de violence, racisme ou intolérance ».

MSN.FR

Laisser un commentaire