dimanche, octobre 2, 2022
Accueil > Actualités > SOCIETE : LE PAPE APPELLE A DIMINUER LES DEPENSES MILITAIRES, AU PROFIT DE L’EDUCATION

SOCIETE : LE PAPE APPELLE A DIMINUER LES DEPENSES MILITAIRES, AU PROFIT DE L’EDUCATION

Dans son message annuel pour la paix, publié mardi 21 décembre, le pape François s’inquiète de la croissance « exorbitante » des dépenses militaires, tandis que les dépenses liées à l’éducation sont réduites. Le pape insiste sur l’importance d’une mobilisation générale pour la paix.

Face à la croissance « exorbitante » des dépenses militaires, le pape François appelle la revalorisation de l’éducation.

Le texte est, comme chaque année, attendu. Dans son traditionnel « message pour la paix », diffusé en fin d’année, rendu public le 21 décembre, le pape François livre un vibrant plaidoyer pour une revalorisation des budgets de l’éducation.

« Ces dernières années, le budget consacré à l’éducation et à l’instruction, considéré comme des dépenses au lieu d’investissements, a été sensiblement réduit dans le monde entier », écrit François. Les dépenses militaires, elles, « ont augmenté, dépassant le niveau enregistré à la fin de la “guerre froide” », « elles semblent devoir croître de manière exorbitante », s’inquiète François.

« Processus de désarmement international »

Critique régulier des armes – et de tous ceux qui les vendent –, François soutient une nouvelle fois « la poursuite d’un réel processus de désarmement international ». Selon lui, ce dernier « ne peut qu’entraîner de grands bénéfices pour le développement des peuples et des nations en libérant des ressources financières à employer de manière plus appropriée pour la santé, l’école, les infrastructures, le soin du territoire ».

Début novembre, célébrant la messe au cimetière militaire français, le pape avait déjà exhorté les « fabricants d’armes » à s’« arrêter ». « Mais nous, qui sommes en chemin, luttons-nous suffisamment pour qu’il n’y ait pas de guerres ?, avait-il interrogé. Pour que l’économie des pays ne soit pas renforcée par l’industrie des armes ? »

 Éducation, dialogue entre générations, valorisation du travail

Cette revalorisation de l’éducation, « facteur de liberté, de responsabilité et de développement », est selon François l’une des « trois voies pour construire une paix durable », avec le « dialogue entre générations » et la promotion du travail comme vecteur de « dignité humaine ». Autant de pistes qui doivent, selon le pape, être empruntées urgemment par un monde affaibli par la pandémie.

« Dans de nombreux pays, la violence et la criminalité organisée progressent, étouffant la liberté et la dignité des personnes, empoisonnant l’économie et empêchant le bien commun de se développer, écrit ainsi le pape. La réponse à ces situations ne peut passer qu’à travers un élargissement des possibilités de travail digne. »

Comme il l’avait fait dans son encyclique Fratelli tutti, le pape insiste sur l’importance d’une mobilisation générale pour la paix, « don du ciel » mais aussi « fruit d’un engagement commun ». Il souligne, en particulier, la nécessaire conjonction entre « architecture de paix », « dans laquelle interviennent différentes institutions de la société », et « artisanat de paix », « qui implique chacun de nous personnellement ».

Loup Besmond de Senneville,

 

Laisser un commentaire