mercredi, octobre 28, 2020
Accueil > Actualités > AMBASSADE D’IRAN À ABIDJAN : « L’IRAN FERA FACE À TOUT ACTE D’AGRESSION. »

AMBASSADE D’IRAN À ABIDJAN : « L’IRAN FERA FACE À TOUT ACTE D’AGRESSION. »

 

Nous avons reçu un communiqué de l’Ambassade d’Iran à Abidjan, relatif  à  la crise qui a lieu actuellement entre l’Iran et le Etats-Unis d’Amérique

Cette crise a été déclenchée quand l’armée iranienne a abattu  un drone américain  sur le territoire iranien selon Téhéran

NB ; les titres et les photos sont de notre rédaction

La République Islamique d’Iran, déterminée à protéger l’intégrité de son territoire et de ses frontières ne permet à aucun pays de l’agresser, de l’espionner ou de rentrer illégalement dans ses espaces territoriaux, maritimes et aériens. Elle fera face à tout acte d’agression.

L’Iran ne cherche de guerre à aucun pays y compris les Etats Unis d’Amérique. Cependant, les forces armées de la République Islamique d’Iran suivant leur mission régalienne de défense des frontières du pays, ne tolèrent aucun acte d’agression et défendront tout le territoire du pays et ses espaces aériens, terrestres et maritimes.

Les Etats-Unis qui mènent un terrorisme économique et des démarches occultes contre l’Iran ont maintenant entrepris une agression avec la violation de l’espace aérien de notre pays.

Dans les premières heures du jeudi 20 juin 2019 un drone espion américain a violé l’espace territorial de la République Islamique d’Iran, en ignorant les avertissements lancés par la base  de  défense anti aérienne des forces armées iraniennes et en violation des lois internationales est rentré dans l’espace aérien de l’Iran. Ce drone a été abattu par les forces aérospatiales de l’Iran.  Cet appareil était un drone de type MQ4C qui avait décollé de la base américaine située aux Emirats Arabes Unis à la proximité d’Abu-Dhabi et s’est dirigé en direction des eaux territoriales de l’Iran.

Ce drone après avoir éteint ses systèmes de radar et d’identification, a passé le détroit Hormuz et continué son chemin  vers Tchabahar avant de se diriger vers les eaux territoriales de l’Iran. La base anti aérienne a envoyé à deux reprises à 2 H 05 et  3 H 55 des avertissements à ce drone. Ces avertissements sont transférés à sa base terrestre qui n’a donné aucune réponse. Finalement à 4 H05 minutes ce  drone a été visé et détruit.

Ce drone survolait à une altitude de 50 milles Pieds, au dessus des corridors des avions des lignes et de passagers. Ce n’était pour la première fois que les américains procédaient  à   ce type de démarches qui se sont produites à plusieurs reprises.

La carte et les caractéristiques de l’entrée du drone américaine dans l’espace des eaux territoriales Iraniennes:

  • A 0h14 minutes ce drone a décollé en discrétion des Emirats Arabes Unis  et a violé l’espace aérien de l’Iran :

-A 4h05 ce drone qui était au point (E25-57N-43-59-25) à la proximité du Mont Mobarak a été visé et abattu.

Des sections de ce drone militaire américaine ont été repêchés dans les eaux  territoriales Iraniennes  là ou il été abattu.

Suite à cette agression les autorités du Ministère Iranien des Affaires Etrangères ont contactés par téléphone l’Ambassadeur de Suisse en sa qualité de protecteur des intérêts américains et une rencontre avec lui a eu lieu. Une note verbale lui a été remise pour protester contre la violation par le drone américain de l’espace aérien de notre pays. La protestation forte de la République Islamique d’Iran au gouvernement américain lui a été notifié et il a été souligné que le gouvernement américain est responsable des conséquences des ce genres de démarches provocatrices.

Des preuves irréfutables confirmant la violation de l’espace de la République Islamique d’Iran par ce drone  existent de même que des sections de ce drone qui ont été retrouvés dans les eaux territoriales iraniennes et qui sont dans les mains des forces armées iraniennes, toute chose qui prouve bien le point géographique  de  la destruction de cet avion. Par ailleurs un autre avion nommé P8 à la proximité dudit drone survolait également l’espace territorial iranien. La base  anti-aérienne des forces armées de la République Islamique d’Iran était en mesure d’abattre cet avion. Les forces se sont abstenues de l’abattre parce qu’il y avait 25 personnes à son bord.

A Abidjan, le 28 juin  2019

L’Ambassade de la République Islamique d’Iran en Côte d’Ivoire

 

Laisser un commentaire