lundi, novembre 19, 2018
Accueil > Uncategorized > DOSSIER:CHEIKH AHMED TIDIANE FAIT LA LUMIÈRE SUR ACHOURA

DOSSIER:CHEIKH AHMED TIDIANE FAIT LA LUMIÈRE SUR ACHOURA

Dans le cadre de notre dossier sur le calendrier hégirien où calendrier musulman, nous avons dans deux articles précédents, mis l’accent sur l’origine du calendrier musulman et sur l’étoile des 12 prophètes qui influencent le cours de l’année. Dans ce présent article, le Cheikh Ahmed Tidiane Diabaté fait un gros plan sur l’Achoura

LE 1er Muharram n’est pas le jour le plus important de ce mois

Cheikh, nos frères chrétiens accordent une grande importance au 1er janvier qui est un jour de fête alors que nous autres musulmans accordons surtout de l’importance au 10 Muharram qui correspond au jour de l’Achoura si bien que le 1er Muharram passe le plus souvent inaperçu

En cela, il faut faire le distinguo avec le calendrier grégorien ou calendrier chrétien qui gère notre quotidien En effet, au niveau du calendrier grégorien, le premier jour de l’an est le 1erjanvier et ce jour est l’occasion d’une grande fête comme on le constate dans notre environnement immédiat.

De notre côté, le premier jour de l’an hégirien donc musulman, est effectivement le premier Muharram. Mais le 1er muharram n’est pas célébré comme le 1er janvier. Chez nous autres Musulmans, ce n’est pas le jour le plus important de ce mois qui entame l’année musulmane .A notre niveau, le jour le plus important du début de l’année, est le 10 muharram c’est-à-dire le jour d’Achoura.

Le jour de l’Achoura a été marqué par des évènements importants

Pourquoi donc ?

Le 10 Muharram, c’est à dire le jour de l’Achoura, est une grande date dans le monde musulman car elle a été marquée par de nombreux évènements. Parmi elles, nous pouvons citer :

– le stationnement de l’Arche de Noé sauvé des eaux qui avaient englouti le monde ;

-la sortie du feu du prophète Ibrahim condamnés par les mécréants ;

-la victoire du prophète Moussa sur Pharaon.

-le retour sur le trône du prophète Souleymane ;

-la délivrance du puits du prophète Youssouf (AS) qui y avait été abandonné par ses frères

-le mariage de notre mère Fatima, fille du prophète Muhammad (saw) et de son neveu et gendre, Ali qui deviendra le denier à hériter du Califat après Aboubacar Sidick (ra) ; Omar (ra) et Ousmane (ra)

-l’exécution d’Hussein, fils de notre mère Fatima, fille du Prophète Muhammad (saw) et du Calife Ali.

Le prophète a jeûné le 10 et a promis qu’il jeunerait les 9 et 10 Muharram l’année d’après.

Pourquoi jeûne-t-on le jour d’Achoura ?

Ce jeûne s’explique par le fait qu’une fois, le prophète Muhammad (saw) alors qu’il était à Médine, a remarqué que les Juifs jeûnaient le 10 Achoura en hommage au prophète Moussa (Moises) qui a obtenu sa victoire sur la Pharaon ce jour-là. Il leur a alors dit qu’il était plus proche de ce prophète qu’eux. Le Prophète a jeuné ce jour-là et a promis que l’année qui suivrait, il jeunerait les 9 et 10 Muharram.

Malheureusement, il est décédé avant cette date. Cependant, cette parole prophétique a valeur de sunna. Et jeûner le 9 et le 10 Muharram est très méritoire Nos érudits affirment également que celui qui n’a pu jeûner le 9 Muharram peut jeûner les 10 et 11 Muharram

Hussein est notre maître à tous

On remarque tout de même que les Chiites ont une commémoration particulière de ce 10ème jour, ils se réfèrent à la mort de Housseyne dit-on ?

Sachez que ce jour est très important chez tous les Musulmans sauf que les Chiites y accordent une importance plus grande parce qu’Hussein fils du Calife Ali dont ils se réfèrent, a été exécuté en ce jour à Kerbala en Irak.

A ce sujet, sachez qu’Hussein est notre maître à tous car c’est le fils de notre mère Fatima, fille du prophète Muhammad (saw) et du Calife Ali, neveux du Prophète Muhammad (saw)

Par conséquent, tous les musulmans doivent se reconnaitre en lui Sachez en plus que, notre mère Fatima, fille du prophète Muhammad (saw), a été mariée le jour d’Achoura.

« Bara mogo lafa » est la tropicalisation positive d’une sunna

A family gathered around a pot of cowpea stew in Kel, Senegal.

Nos parents dans les villages, célèbrent Achoura d’une manière différente de celle des Chiites. Ils pratiquent le « bara mogo lafa » en d’autres termes, le jour où on fait manger la famille (traduction littérale) .Pouvez-vous nous expliquer cette tropicalisation de l’Achoura ?

À ce niveau, je dis que nos parents n’ont fait que joindre la tradition à l’islam de manière positive Il faut surtout comprendre que cette célébration a sa source dans la sunna du prophète (SAW) qui dit ce jour-là, celui qui donne une poignée de nourriture à un affamé, c’est comme s’il avait effectué1000 ans d’adoration. C’est donc au risque de me répéter cette démarche qui a guidé nos parents.

Donner le sourire à l’orphelin le jour de l’Achoura

Mais sachez en plus, qu’au-delà de cette pratique qui consiste à faire manger les pauvres ce jour-là, le prophète Muhammad (saw) a également émis une autre recommandation selon laquelle, celui qui redonne le sourire à l’orphelin ce jour-là, Allah lui donne une place privilégiée dans le paradis.

kebebrama@hotmail.com