samedi, décembre 3, 2022
Accueil > Actualités > ECONOMIE : LES GRANDS AXES DU MODELE DE DEVELOPPEMENT CHINOIS

ECONOMIE : LES GRANDS AXES DU MODELE DE DEVELOPPEMENT CHINOIS

Que signifie le développement de la Chine pour le monde ?

Ndlr : le titre de l’article est de la Rédaction de Plume Libre

La promesse de développement est depuis toujours la pierre angulaire de l’architecture du système international. Depuis la Guerre froide, l’imaginaire collectif s’est nourri du discours du développement comme droit et destin des pays. Cependant, tant le discours que les institutions chargées de le promouvoir et de le matérialiser étaient catégoriques dans leur position : il n’existe qu’une voie pour un seul modèle de développement.

LA SEULE VOIE DU DEVELOPPEMENT PROPOSEE EST CELLE DE L’OCCIDENT

Le modèle de développement qu’ils préconisent exige non seulement le respect des principes économiques du capitalisme, le marché libre et la primauté du Consensus de Washington, mais aussi l’adhésion aux valeurs occidentales, la démocratie occidentale et les modalités occidentales. Tout pays qui ne respectait pas ces paramètres était considéré comme un pays barbare, non civilisé, et ses politiques non viables. C’était le cas des pays en développement empruntant d’autres voies, comme la voie communiste, qui étaient bloquées et sabotées au niveau international pour leur décision. Et on supposait aussi qu’à un moment donné, tôt ou tard, ces pays comprendraient que la seule voie du développement était celle proposée par l’Occident. De cette façon, le discours du développement comme droit et destin des pays est devenu un mécanisme efficace et coercitif.

LE MODELE DE DEVELOPPEMENT DE LA CHINE

Dans ce contexte, la Chine, le pays le plus peuplé du monde qui était à égalité ou en dessous de la plupart des pays en développement en 1978, a réalisé ses objectifs de développement en 40 ans sous la direction du Parti communiste chinois (PCC) en suivant le régime d’économie de marché socialiste. Cela démontre que la voie de développement n’est pas unique, nous amenant à nous interroger pour savoir si l’architecture mondiale du développement est effectivement solide et impartiale.

DES PERFORMANCES ECONOMIQUES EXCEPTIONNELLES

Les chiffres ne trompent pas. Selon les données publiées par la Banque mondiale, le taux de croissance de l’économie chinoise a été de 9,5 % par an au cours des 40 dernières années ; le PIB chinois est passé de 367,9 milliards de yuans en 1978 à plus de 114 000 milliards de yuans en 2021. La Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale en 2010. Elle a éliminé la pauvreté absolue en 2021 malgré la crise mondiale de la pandémie, réalisant son objectif du premier centenaire.

LE MODELE CHINOIS SABOTE PAR LES ETATS-UNIS

La position de l’Occident face au développement de la Chine a été principalement arrogante. Doutant et critiquant toujours chaque étape de développement, l’Occident a tenté de saper et de remettre en question les acquis de la Chine. Aujourd’hui encore, les États-Unis s’efforcent de saboter le développement de la Chine par tous les moyens possibles, en conduisant les gens à se concentrer davantage sur les problèmes, les différences et les défis qui restent encore à surmonter en Chine. Le paradoxe, c’est que le développement de la Chine n’a rien de dangereux pour le système international et qu’il montre clairement que le développement n’est pas la véritable motivation des pays développés et de leurs plateformes de développement international.

Pour le dire de manière plus directe, cela révèle que, dans le système hégémonique dirigé par les États-Unis, le développement n’est qu’un droit tant qu’il ne met pas en péril le statu quo, de sorte qu’il ne s’agit pas tant du développement de tous les pays que de la préservation de la suprématie du pouvoir des pays développés. Dans ce contexte, le développement de la Chine est compris par ces pays comme un danger pour leur hégémonie et ils veulent nous convaincre que c’est un danger pour tous, alors qu’en fait, c’est le contraire qui est vrai.

. « LA CHINE A BESOIN DU MONDE, ET LE MONDE A BESOIN DE LA CHINE. »

Au fur et à mesure que le modèle de développement de la Chine se consolide et évolue, il met en évidence non seulement le succès de mécanismes différents pour réaliser le développement, mais aussi les particularités en termes de concept de développement. Citons par exemple l’engagement du gouvernement à garantir le bien-être de la population en assurant ses droits et intérêts, le passage de la croissance économique au développement durable, et sa compréhension de la relation avec le monde.

Ce dernier point est fondamental. La Chine l’a expliqué clairement et officiellement et joint les paroles aux actes. Alors que nous attendons que les puissances émergentes se comportent comme des puissances traditionnelles, certains concepts qui sont les piliers de la politique étrangère chinoise nous montrent que, derrière le pouvoir et la façon dont ils sont utilisés, les compréhensions diffèrent. En analysant trois concepts clés, nous pouvons comprendre que la Chine n’est pas une puissance traditionnelle et que son développement est très important pour le monde.

Le premier concept est la relation entre la Chine et le monde. « La Chine a besoin du monde, et le monde a besoin de la Chine. » Cette expression met en évidence un point fondamental mais difficile à comprendre en Occident, à savoir la relation indissociable entre les intérêts de l’individu et ceux de la communauté. Le modèle chinois ne peut réussir sans ressources, marchés et relations avec d’autres pays. De la même manière, le monde a besoin du moteur économique et de l’innovation de la Chine pour se développer.

Le contraste est saisissant. Dans un système hégémonique, l’objectif est le maintien de la suprématie du pouvoir. Il s’agit d’un jeu à somme nulle. Dans le cas de la Chine, par contre, il est dans son intérêt d’avoir un monde où de plus en plus de pays parviennent à des niveaux suffisants de développement, car elle peut assurer des relations plus fortes et plus fructueuses, et garantir les chaînes de valeur et d’approvisionnement nécessaires pour soutenir son modèle à long terme.

LA COMMUNAUTE DE DESTIN

Le deuxième concept est la communauté de destin, qui est la base sur laquelle la Chine développe des relations avec d’autres pays. Il y a deux façons de l’interpréter. D’une part, tous les pays ont le droit de se développer, car c’est le moyen de garantir le bien-être de leur population. Dans ce sens, une critique du système international traditionnel est évidente, car elle souligne que dans ce système, les pays développés se sont approprié les fruits du développement, affectant ainsi le développement des autres pays.

« LA CEINTURE ET LA ROUTE »,

D’autre part, la Chine a lancé des initiatives de développement telles que « la Ceinture et la Route », partageant les fruits du développement avec tous les pays. Pour la Chine, il n’y a pas d’ennemis ou d’alliés déclarés, mais plutôt des partenariats qui se créent, et personne n’est exclu des initiatives de développement qu’elle propose. À mesure que chaque pays réalise son propre objectif de développement, le système international est plus harmonieux et la guerre plus coûteuse que les négociations pour résoudre les conflits.

LA CIVILISATION ECOLOGIQUE

Le dernier concept est celui de civilisation écologique, qui constitue actuellement la ligne directrice de toutes les politiques intérieures et extérieures du pays. Si l’on ne respecte pas le développement durable et n’arrête pas de détruire l’environnement, ce que nous avons fait ne vaut rien. Ce concept influe sur toutes les facettes du modèle de développement actuel de la Chine. La Chine est pour le moment le pays qui investit le plus dans la production d’énergies propres. L’ensemble des projets d’innovation technologique est axé sur cet objectif : réaliser un développement durable.

800 MILLIONS DE CHINOIS ONT ETE SORTIS DE LA PAUVRETE

Au cours des dernières années, près de 800 millions de Chinois ont été sortis de la pauvreté et le niveau de vie de la population ne cesse de s’améliorer. C’est le résultat des efforts du Parti communiste chinois et du peuple chinois. Personne ne peut nier cette réalisation.

La Chine nous a montré qu’il est possible de suivre des voies différentes pour réaliser le développement. Elle respecte le principe de coopération gagnant-gagnant et est disposée à partager les fruits du développement par des projets tels que l’initiative « la Ceinture et la Route » et la coopération Sud-Sud. Le développement de la Chine exerce une influence beaucoup plus importante sur le monde que ce que nous pouvons voir de prime abord.

kemebrama@hotmail.com

Source ; article de LINA LUNA (sinologue à l’Université Externado de Colombie) extrait de La Chine au Présent

Laisser un commentaire