vendredi, août 23, 2019
Accueil > Religion > LES BIENFAITS DU SIWAK

LES BIENFAITS DU SIWAK

Le siwak. Il ne faut pas en prendre d’un bois inconnu qui peut constituer un poison. Parfois, il est extrait des racines du noyer, qui forment des siwak de très bonnes qualités. Il constitue une brosse à dent naturelle qui nettoie les dents en réduisant le tarte.  Le fait  frotter les dents avec un bâton à l’aspect fibreux, permet de se débarrasser de la plaque dentaire. Il constitue un substitut de fil dentaire, naturel, en raison de ses petits filaments. Il protège aussi les gencives en les renforçant. Hormis son goût nature, on peut en trouver des parfumés (menthe, eau de rose, réglisse). Il améliore également l’haleine. Il faciliterait également la digestion.

Le siwak : un statut élevé dans la Sunna

Aïcha (radhia Allahou ‘anha) rapporte que lorsque le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) rentrait chez lui, il commençait par utiliser le Siwak. Et on trouve de nombreux hadiths à ce sujet.

L’usage du siwak avant la prière

L’usage du siwak est recommandé avant la prière, et après les ablutions : C’est ce que rapportent Boukhâri et Mouslim d’après Abou Houreira (qu’Allah l’agréé), le Prophète (salla Allahou ‘alayi wa sallam) a dit : « Si je ne craignais pas que cela soit éprouvant pour les croyants, je leur aurais ordonné de faire usage du siwâk avant chaque prière. »

L’usage du siwak pendant le jeûne

L’usage du siwak est recommandé à tout moment de la journée. D’ailleurs, le siwak ne rompt pas le jeûne. Bien à l’inverse, il est même conseillé pour le jeûneur qui recherche la satisfaction de son Seigneur, la multiplication des bonnes œuvres, et cherche à purifier la bouche. La purification est pour le jeûneurs l’un des meilleurs actes.

Pour se procurer l’agrément et la satisfaction du Tout-Puissant

Le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : « Le siwak nettoie la bouche et amène la satisfaction du Seigneur » (Sahih at-Targhib wa Tarhib) Ou : « Recourez au siwâk car le siwâk purifie la bouche et procure l’agrément du Seigneur. Chaque fois qu’il est venu me voir, l’ange Gabriel me recommandait le siwâk au point que j’ai crains qu’il nous soit prescrit à moi et ma communauté » (Rapporté par Ibn Mâjjah).

Enfin, on sait que le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) utilisait constamment le siwak, même jusqu’à ses derniers jours. Un jour, Abd Ar-Rahman ibn Abou Bakr entra avec un siwak dans la chambre du Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) alors qu’il était mourant, allongé sur les genoux de son épouse Aïcha (radhia Allahou ‘anha). Le Messager d’Allah (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) le regardait, et Aïcha (radhia Allahou ‘anha) comprit qu’il le voulait. Elle le prit et le ramollit pour lui avec sa salive, afin qu’il ne soit pas pas trop dur pour ses gencives.

Le siwak détenait bien une place privilégiée dans la vie quotidienne du Prophète (salaLlahou alayi wa salam), une place dont l’importance, à l’heure actuelle semble être beaucoup plus atténuée.

Ajib

Laisser un commentaire