dimanche, janvier 24, 2021
Accueil > Actualités > 2PLATEAUX (COMUDEP) L’IMAM BOUARE INVITE LES FIDÈLES À FAIRE UN BILAN DE 2020 POUR MIEUX ABORDER 2021

2PLATEAUX (COMUDEP) L’IMAM BOUARE INVITE LES FIDÈLES À FAIRE UN BILAN DE 2020 POUR MIEUX ABORDER 2021

Vendredi 1er Janvier 2021, les fidèles musulmans de la Communauté Musulmane des Deux-Plateaux (COMUDEP), dans la commune de Cocody, se sont rassemblés pour accomplir la prière hebdomadaire de djouma.

La particularité de la célébration de ce jour est qu’elle coïncide avec le premier jour l’année grégorienne 2021.

À ce propos, El hadj BOUARE Ousmane, imam principal, a fait une revue rétrospective de l’année écoulée 2020 : la maladie du Coronavirus Covid-19 avec son cortège de morts parmi les personnalités (présidents, Ministres, Directeurs, Artistes, Imams et guides religieux) et parmi les anonymes. Après quoi, le guide religieux a rappelé les foyers d’instabilité liées aux différends politiques, aux attaques des groupes extrémistes violents en Afrique et dans le monde avec son corollaire de morts de destructions, d’enlèvements et de victimes innocentes mortes et décédées.

Face à ce tableau peu reluisant, quelle doit l’attitude de la population, et en particulier, des fidèles ?

Le passage à l’année 2021 nous laisse croire, a dit l’imam, qu’aucune prise de conscience n’a été observée chez nos concitoyens qui se sont adonnés à la fréquentation des bars et maquis sans tenir compte des mesures barrières de lutte contre la maladie à Coronavirus. Ces espaces ont été pris d’assaut par les jeunes gens comme si les messages d’alerte lancés par Allah Le Très Haut n’avait pas été perçus.

L’imam BOUARE a terminé son sermon en appelant les fidèles musulmans et l’ensemble de la population ivoirienne au port du cache nez, au respect de la distanciation physique et au lavage des mains. Car a t il soutenu, le virus de la Covid-19 a muté et la maladie est devenue plus contagieuse.
Seul le respect de ces mesures, en plus des prières, peuvent sauver les croyants de cette calamité qui est descendue comme une épreuve pour tester leur foi, a conclu l’imam.
KOMARA

Laisser un commentaire