dimanche, juin 26, 2022
Accueil > Actualités > S.E.M WAN LI (ambassadeur de chine en Côte d’Ivoire) : « LA SEULE SOLUTION A LA CRISE UKRAINIENNE RESIDE DANS LE DIALOGUE ET LES NEGOCIATIONS »

S.E.M WAN LI (ambassadeur de chine en Côte d’Ivoire) : « LA SEULE SOLUTION A LA CRISE UKRAINIENNE RESIDE DANS LE DIALOGUE ET LES NEGOCIATIONS »

La crise ukrainienne bat son plein avec son cortège de problèmes : victimes humaines destructions matérielles, exode massive des populations, etc. Face à cette situation, l’Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur WAN LI a apporté sa contribution quant au règlement de cette crise

Plume Libre met à votre disposition cette réflexion

Cette crise a affecté le monde entier

La crise ukrainienne, qui perdure aujourd’hui encore, a forcé des millions de personnes à quitter leur foyer et affecté le monde sur les plans économique, commercial, financier, énergétique et des chaînes industrielles et d’approvisionnement. L’économie mondiale déjà en difficulté a été bouleversée davantage et le bien-être des populations de tous les pays a subi des dommages. De nombreux pays, surtout des pays en développement, sont confrontés à de grands défis tels que la flambée des prix alimentaires. La communauté internationale espère généralement qu’un cessez-le-feu pourra être conclu le plus rapidement possible et c’est également ce qu’attend la Chine.

La Chine prône la voie du dialogue

Depuis le début du conflit, la Chine ne cesse de faire des efforts positifs, par des actes concrets, pour désamorcer les tensions. Le lendemain de l’éclatement du conflit, le Président chinois XI Jinping a eu sur demande une conversation téléphonique avec le Président russe Vladimir POUTINE. Le Président XI a exprimé son souhait de voir la partie russe et la partie ukrainienne entamer rapidement des négociations et le Président POUTINE y a donné une réponse positive. Le Président XI a aussi invité, lors du Sommet en visioconférence avec les dirigeants français et allemand et à l’occasion de l’appel vidéo avec le Président américain Joe BIDEN, les différentes parties à soutenir ensemble le dialogue et les négociations entre la Russie et l’Ukraine pour qu’ils aboutissent à des résultats et à la paix. En outre, le Conseiller d’Etat et Ministre des Affaires Etrangères de Chine WANG Yi ont eu des échanges étroits avec ses homologues russes, américains et européens sur la situation en Ukraine.

La Chine continuera de jouer un rôle constructif

Jusqu’à présent, la Russie et l’Ukraine ont tenu quatre cycles de négociations. Tant que les deux parties poursuivent le dialogue et les négociations, il reste l’espoir de parvenir à un cessez-le-feu et de rétablir la paix. La Chine continuera de jouer un rôle constructif pour promouvoir les pourparlers de paix et apaiser la situation sur le terrain. Nous entendons aussi, en cas de besoin, proposer des bons offices nécessaires ensemble avec la communauté internationale.

La Chine a proposé une initiative en six points

Par ailleurs, la Chine a appelé la communauté internationale à se concentrer sur la prévention de crise humanitaire à grande échelle. A cet égard, la Chine a proposé une initiative en six points, selon laquelle il fallait respecter les principes de neutralité et d’impartialité dans les opérations humanitaires, aider les déplacés ukrainiens à être pris en charge adéquatement, protéger effectivement les civils, garantir le déploiement des actions humanitaires dans des conditions bonnes et sûres, assurer la sécurité des étrangers en Ukraine et soutenir l’ONU dans ses efforts de jouer un rôle coordinateur en matière d’aide humanitaire à l’Ukraine. La Croix-Rouge chinoise a fourni à la Croix-Rouge ukrainienne trois lots de matériel humanitaire dont de la nourriture, des sacs de couchage, des couvertures ouatées et des matelas imperméables. Le troisième lot composé principalement des fournitures est destiné à aider la Croix-Rouge ukrainienne à porter secours aux enfants déplacés touchés par le conflit. Nous continuerons de fournir une nouvelle aide humanitaire en fonction des besoins.

Les sanctions sont inefficaces pour la résolution des crises

La question ukrainienne a évolué dans un contexte historique complexe et la situation s’est détériorée suite à l’interaction de nombreux facteurs. Plus la situation est complexe, plus il est nécessaire de garder le sang-froid et la raison. La pratique a montré que les sanctions ne sont jamais un moyen efficace de résoudre les problèmes et qu’elles ne font qu’aggraver la division et la confrontation. La seule sortie de crise réside dans un règlement politique à trouver par le dialogue et les négociations. Comme le disent deux adages chinois, « on n’applaudit pas d’une seule main », « la clochette doit être détachée par celui qui l’a attaché ». Les parties impliquées doivent faire preuve de volonté politique et de trouver des solutions adéquates en tenant compte des besoins immédiats et de long terme. Les autres parties doivent soutenir ensemble le dialogue et les négociations entre la Russie et l’Ukraine en vue d’un cessez-le-feu le plus rapide possible, au lieu de jeter de l’huile sur le feu en livrant des armes.

La sécurité européenne est en jeu

Une analyse sur le fond peut montrer que derrière la crise ukrainienne, c’est la sécurité européenne qui est en jeu. La partie chinoise est toujours d’avis que la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays doivent être respectées, tout comme leurs préoccupations légitimes en matière de sécurité. La sécurité d’un pays ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des autres pays, et la sécurité régionale doit encore moins être garantie par le renforcement voire l’expansion des blocs militaires. La partie chinoise invite les différentes parties à faire preuve de respect mutuel, à abandonner la mentalité de la guerre froide et à rejeter la confrontation des blocs, en vue de mettre en place, à travers un dialogue approfondi et sur un pied d’égalité, une architecture de sécurité européenne équilibrée, effective et durable.

Encourager le règlement des différends par le dialogue

La crise ukrainienne prouve que seule la sécurité de tous peut être la véritable sécurité. La Chine entend travailler ensemble avec la Côte d’Ivoire et les autres pays épris de la paix pour encourager le règlement des différends par le dialogue et renforcer la confiance mutuelle par la coopération, afin de promouvoir la paix durable et la prospérité commune pour l’humanité.

WAN Li

Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire