samedi, décembre 3, 2022
Accueil > Actualités > ECONOMIE : LE CHANCELIER ALLEMAND SE RENDRA BIENTOT EN CHINE POUR DEFENDRE LES INTERETS DE SON PAYS.

ECONOMIE : LE CHANCELIER ALLEMAND SE RENDRA BIENTOT EN CHINE POUR DEFENDRE LES INTERETS DE SON PAYS.

Le chancelier allemand Olaf Scholz se rendra en Chine la semaine prochaine pour défendre les intérêts de son pays.

Pourquoi ce voyage ?

Pour des raisons d’intérêts économiques qui s’expliquent aisément selon les spécialistes. Pour ces derniers, ce sont ces intérêts nationaux qu’Olaf Scholz veut défendre en se rendant ventre à Pékin Ce sera donc le premier dirigeant étranger à rencontrer Xi Jinping depuis qu’il a été conforté à la tête du parti communiste chinois.

En effet, La Chine est le deuxième client de l’Allemagne. Dans cette logique, un million d’emplois allemands dépendent des exportations vers la chine soit 3% de la main d’œuvre totale. La Chine est aussi un fournisseur de premier plan pour les produits manufacturés comme les jouets, les meubles, les vêtements ou les chaussures.

De même, le géant chinois Cosco, le quatrième armateur mondial, une entreprise publique déjà très bien implantée en Europe.va racheter jusqu’à 25% d’un terminal à conteneurs du port de Hambourg.  Au niveau des matières premières, L’Allemagne, comme le reste du monde, dépend de la Chine pour les terres rares. Des petits métaux indispensables pour les éoliennes. Tant qu’elle n’aura pas trouvé de substitut, elle préfère ménager ce précieux fournisseur. C’est aussi un pays clé pour son industrie automobile. Elle réalise 30% de son chiffre d’affaires sur le marché chinois. Et les grands groupes allemands continuent à miser sur ce pays. Ils ont investi sur place 10 milliards d’euros depuis le début de l’année. Un record.

Il est bon de rappeler que la chancelière Angela Merkel a été la meilleure ambassadrice du commerce avec la Chine, avec ses voyages réguliers à Pékin, accompagnée par un aréopage d’hommes d’affaires. Sous sa direction, les échanges avec la Chine ont triplé.

kemebrama@hotmail.com

Sources : RFI et l’ECHO

Laisser un commentaire